Découvrir Piran, la beauté slovène en bordure d’Adriatique

 

Piran, la petite cité slovène, est aussi pittoresque qu’attractive. Nichée sur une étroite péninsule, elle est un vrai musée à ciel ouvert pour les adorateurs d’architecture gothique vénitienne. Sa vieille ville est une des mieux préservées de tout le littoral adriatique. Dés les premiers rayons de soleil, elle attire la foule, il est en effet difficile de résister à ses charmes multicolores et à son atmosphère envoûtante.

Piran fût une étape de notre road trip à travers la Slovénie. Nous avons eu la chance de pouvoir  loger cinq nuits dans cette belle cité qui est aussi appelée Pirano étant donné la proximité immédiate de l’Italie.

Situer/se rendre à Piran

En bordure d’Adriatique, à l’extrême Sud-Ouest de la Slovénie. Elle est facilement accessible par le réseau routier slovène. Il est à noter que l’autoroute se termine plusieurs kilomètres avant d’arriver dans la jolie petite cité. Il faut donc parfois s’armer de patience pour rentrer ou sortir de la ville, le trafic en haute saison peut fortement varier d’une journée à l’autre voire même d’une heure à l’autre.

Se garer à Piran

Il est presque impossible de circuler et se garer à l’intérieur de la ville pour les non-résidents. L’accès y est très restreint. Par contre, il est possible de pouvoir accéder au plus prés de votre hébergement pour la dépose de bagages (à voir avec votre hébergeur).

Cependant, la ville de Piran est bien équipée en parkings extérieurs, de plus des navettes les relient au centre-ville en à peine quelques minutes.  De mon avis, il n’est même pas nécessaire d’emprunter ces navettes, une petite marche bien agréable en bord de mer de seulement quelques minutes et vous serez déjà à l’intérieur de la vieille ville.

Personnellement, après s’être approché au plus prés de notre location (qui se trouvait dans une ruelle en escaliers et donc un déchargement de bagages assez sportif, on a éliminé pas mal de calories cet après-midi là sous un soleil de plomb…), nous avons reçu de notre propriétaire une carte de parking au tarif plus que raisonnable (20 € pour 5 jours, beaucoup plus chers si vous devez payer vous -même !). Ce parking se nomme Garage Fornace sur la rue Dantejava Ulica à la sortie de Piran en direction de Portoroz. Énorme parking, ouvert 24/24, sur plusieurs étages, nous y avons toujours trouvé de la place lors de ces cinq jours.

Garage Fornace, Piran

Voici la carte de Piran avec ses principaux parkings se trouvant au Sud de la ville. la seconde photo a été prise sur le chemin menant des parkings vers la vieille ville.

Visiter Piran

Arrivés en fin d’après-midi et après avoir pris le temps de nous installer dans notre nouveau logement (voir dans cet article), nous partons à la découverte de l’environnement immédiat de notre location sur les hauteurs du port…

IMG_20190719_144330-ConvertImage

IMG_20190719_145457-ConvertImage

…avant de redescendre vers la vieille ville pour en faire une première approche.

IMG_20190719_150732-ConvertImage

Ruelle en pavé à Piran

Arrivés en bas des ruelles, c’est presque directement sur le port que nous débouchons.

Port de Piran, Slovénie

Au loin, la Place Tartini (Tartinijev Trg) dominée par le Campanile.

IMG_20190717_190235_1-ConvertImage

Slovénie. Piran.

La soirée s’avançant, nous décidons de nous restaurer chez Fritolin Pri Cantini, une maison qui est spécialisée dans les fruits de mer frits. Expérience plus que sympathique, une fois votre commande préparée, vous l’emportez pour manger juste en face sur une petite placette de la ville, un café de la place s’occupe de vous fournir de quoi boire. Je vous recommande sans hésiter cette adresse.

Ce bon moment terminé, nous traversons Piran en mode nocturne rejoindre nos plumes. D’autres aventures nous attendant encore en nombres…

La journée suivante se déroulera principalement à l’extérieur de Piran. En effet, nous partirons visiter le Haras de Lipica ainsi que les Grottes de Skocjan.

La Place Tartini le soir

Néanmoins, rentrés en fin de journée de ces belles découvertes, nous irons nous relaxer sur et aux abords de la Place Tartini. Cette place est agréable en journée mais une fois le soir venu, une autre ambiance s’installe entre ses murs, celle de la dolce vita

Autrefois sous ces dalles de marbre se trouvait un port intérieur.

Place Tartini à Piran en Slovénie

Guiseppe Tartini, célèbre violoniste et compositeur, est né ici à Piran.

Le violoniste Tartini né à Piran

Piran, la Place Tartini

Une nouvelle journée commence ici à Piran. Cette fois, nous la passerons entièrement ici. Réveillé de bonheur, je laisse femme et enfants se reposer et je pars seulement équipé de mon smartphone pour découvrir la cité aux petites heures et immortalisé cette promenade et ses découvertes…

Le calme du matin dans Piran, Slovénie.

Piran

IMG_20190719_074210-ConvertImage

Les anciens remparts de Piran

Piran possède encore une partie des ses anciens remparts. Longs de 200 mètres, il est possible de les visiter. Je le recommande absolument car les vues depuis là-haut sont tout simplement magnifiques ! Je suis juste arrivé au moment de l’ouverture, il n’y avait absolument personne, j’avais les remparts entiers pour moi seul…De plus, cet endroit est un spot incroyable pour faire de magnifiques photos !

→Ulica IX. korpusa, 6330 Piran.

→Entrée(2019) : 2 €.

→Tôt le matin ou en fin de journée pour de belles lumières et moins de monde.

À faire absolument, magnifique vue sur la mer et sur la péninsule de Piran.

Merveilleux spot pour de splendides photos.

Vue sur Piran depuis les remparts

Depuis les anciens murs de Piran

IMG_20190719_081838-ConvertImage

Le Campanile de Piran depuis les remparts.


Je poursuis tranquillement ma balade dans Piran encore endormie.

Chaque coin et recoin est agréable à découvrir :  ruelles, pavés, escaliers, les couleurs pastels sur les maisons…

Le matin sur Piran

Sur les chemins pavés de Piran en Slovénie

Les maisons couleurs pastel de Piran

Et puis tout à coup, me voilà en bord de mer…

Ici à Piran comme pour le reste du littoral slovène, il n’y a quasiment pas de plage de sable. Mais les slovènes s’en accommodent très bien, cailloux, digues ou parfois plateformes avancées sur la mer leurs suffisent amplement pour profiter du soleil et de l’Adriatique…

Piran, Adriatique

IMG_20190719_091927-ConvertImage

Je retourne plonger non dans la mer mais à l’intérieur de la vieille cité. Le campanile va bientôt ouvrir ses portes, je vais me diriger vers celui-ci mais je tournicote encore un peu à travers ces murs anciens…

Les jolies rues et maisons de Piran, Slovénie

La Place Tartini de jour

Cette fois, je vous propose une vision de jour de la place centrale de Piran avec son célèbre violoniste du même nom…

Place Tartini

Place Tartini, Piran, Slovénie

Le Campanile

En route vers le Campanile qui vas ouvrir ses portes.

IMG_20190719_084944-ConvertImage

Juste à côté de la cathédrale mais indépendant de celle-ci, ce clocher qui date de 1608 comporte environ 150 marches à escalader pour arriver à son sommet, cet effort vaut largement la peine puisque une fois arrivé en haut, on profite d’une vue incroyable sur la ville, la mer et la région.

→Adamiceva ulica, Piran (on ne peut pas manquer le Campanile, il est visible de tout côté de Piran)

→Tarif (2019) : 2 € / ouvert de 10 h à 20 h l’été.

À faire absolument, vue exceptionnelle ! L’escalier intérieur vaut aussi le coup d’oeil.

Vue sur les anciens remparts de la ville…

Depuis le Campanile, vue sur les anciens murs de Piran

Vue sur la péninsule…

IMG_20190719_100848-ConvertImage

Et vue sur Piran et sa splendide Place Tartini…

Vue sur la Place Tartini depuis le Campanile de Piran. Slovénie

Et en bonus pour vous gâter, coucher de soleil sur Piran depuis ce même Campanile. C’est une photo d’Isabelle, mon épouse, qui y est montée courageusement lors d’une de nos soirées à Piran.

Coucher de soleil sur Piran depuis le Campanile


Le monastère des frères mineurs

En quittant le Campanile, je vais me diriger vers Bolniska ulica, cette rue cache derrière ses murs un petit monastère, celui des frères mineurs. Un véritable petit bijou au coeur de Piran. Je vous recommande sa visite,  son cloître est hyper charmant. Ce monument est en entrée libre.

Monastère de Piran

Monastère des frères mineurs à Piran, Slovénie


De là, je fonce rejoindre ma petite famille. Nous avions prévu de nous retrouver pour déguster un petit café en bord de mer. Le rendez-vous est donné chez Caffe Neptun, Ils y  servent d’excellents café. Nous ferons d’ailleurs quelques arrêts sympathiques sur leur terrasse. Adresse quasi parfaite si il n’y aurait pas cet arrêt de bus/car à proximité…

Caffe Neptun, Piran

Nous quittons une terrasse pour une autre. Effectivement, en rentrant à notre logement pour déjeuner, les propriétaires, nous apercevant, nous invitent gentiment a prendre l’apéro chez eux sur leur terrasse se trouvant en surplomb de notre location. Je crois sans trop hésiter qu’ils ont une des plus belles vues sur Piran. Chouette moment de partage avec eux…

IMG_20190719_124345-ConvertImage

Durant l’après-midi, mes enfants enfilent leurs maillots de bain (mon épouse et moi nageons comme des cailloux !) et direction la plage, enfin la mer en tous cas. J’avais repéré lors de mes diverses promenades dans la ville un petit coin peu fréquenté et pourtant très joli à l’écart de la foule. Il suffit d’emprunter un petit chemin situé non loin du Campanile et nous voilà dans un autre monde. Un petit conseil, il est prudent de porter des sandalettes pour se baigner ici en Slovénie car il n’y a pas de sable mais des cailloux, plein et partout…

Adriatique, Piran, Slovénie

IMG_20190719_163118-2-ConvertImage

IMG_20190719_173924-2-ConvertImage

Nous terminerons cette journée par une succulente pizza à la Pizzeria Petica et un délicieux cocktail chez 80s Caffe Bar

À bicyclette sur le Sentier de Parenzana (D8)

Une nouvelle journée commence à Piran et celle-ci sera assurément sportive. Nous louons des vélos pour emprunter le fameux Sentier de Parenzana qui traverse presque entièrement le littoral slovène.

Le Parenzana est un sentier pour cycliste et piéton qui fait une longueur de 120 km, Il relie la ville italienne de Trieste à la ville croate de Porec. Cette ancienne voie ferrée traverse la Slovénie sur une distance de 30 km.

De bonne heure nous partons chercher 4 vélos. Nous les trouverons chez Bike point-luma sport sur Dantejeva ulica, à une centaine de mètres au Sud du port. Je recommande vraiment cette adresse pour y louer des vélos. Les bicyclettes sont dans un excellent état, le service est très rapide et même si il n’y a personne le soir pour le retour, il suffit de déposer les vélos accrochés avec leurs cadenas à un endroit prévu pour. On reçoit aussi une carte de la région avec tous les parcours possibles. Et tous cela pour un coût dérisoire de 15 € la journée.

Allez c’est parti, nous enfourchons nos engins et prenons la direction de Portoroz que nous ne ferons que traverser pour rejoindre les marais salants de Secovlje situé à la frontière avec la Croatie, là-bas demi-tour, retour à Portoroz et direction cette fois Izola par l’intérieur des terres.

Durant presque toute la journée, nous circulerons sur des pistes cyclables en parfait état, parfois de petits chemins bucoliques. Nous longerons par moment la mer, parfois des canaux mais aussi des marais. Entre Portoroz et Secovlje, on doit même traverser un camping ! Vers Izola, place à une autre végétation, celle des vignes ! Des tunnels exclusivement pour piétons et cyclistes sont aussi sur le parcours sans oublier quelques petites côtes au programme même si le parcours reste accessible au plus grand nombre.

Entre Piran et Portoroz. Pédaler au plus près de la mer…

IMG_20190720_094143-2-ConvertImage

IMG_20190720_094735-ConvertImage

La traversée de la station très touristique de Portoroz est la section la moins agréable à faire en vélo : nombreux piétons, trafic automobile important et la signalisation de la piste qui fait parfois défaut, ce passage demande de l’attention et de la prudence…

IMG_20190720_111016-ConvertImage

Mais une fois sorti de là, de nouveau le parcours redevient plaisant, comme ici à Secovlje.

IMG_20190720_102625-ConvertImage

Sentier Parenzana près de Secovlje, Slovénie

Petit stop en bordure des marais salants de Secovlje. À cet endroit, nous faisons demi-tour pour retourner vers Portoroz et y prendre la direction d’Izola. De nouveau, dans Portoroz, il faut être très attentif pour trouver la bonne direction !

IMG_20190720_103413-2-ConvertImage

Changement de décor à la sortie de Portoroz, nous quittons le bord de mer pour l’intérieur des terres.

Passage d’un tunnel réservé exclusivement aux cyclistes et piétons. Par cette chaleur, la fraîcheur de l’édifice fait du bien !

Tunnel sur le sentier Parenzana en Slovénie

Cette région est très verte, des vignes remplissent le paysage à perte de vue.

À vélo sur le sentier Parenzana en Slovénie

Un vrai plaisir de pédaler sur ce petit chemin bucolique…

À bicyclette sur la D8 - Parenzana en Slovénie

Et puis au loin se profile la jolie petite ville d’Izola. Ce sera une halte idéale pour trouver un endroit où déjeuner.

Vue lointaine sur Izola depuis la D8

Izola est une superbe cité aussi. Apparemment beaucoup plus calme que Piran. J’ai beaucoup aimé son petit centre-ville ainsi que toutes ses maisons colorées ! À mon sens, c’est une étape incontournable lorsque l’on visite la région et pourquoi ne pas y loger non plus !?

Izola, Slovénie

Comme prévu, nous nous arrêtons pour casser la croûte. Snacks et douceurs en bordure de la marina d’Izola.

La pause terminée, ils ne nous restent plus qu’a enfourcher nos vélos et faire le chemin de retour.

Pour les plus courageux, il est possible de pousser une pointe jusqu’à la ville suivante qui est nommée Koper.

Balade en vélo dans Izola en Slovénie

Voilà pour notre découverte de Piran.

J’ai adoré cette petite ville. Elle est un lieu de vacances presque idéal. Malgré l’importante fréquentation touristique, Piran a un charme fou et son atmosphère est difficile à retranscrire. Bref, un vrai coup de coeur

Coucher de soleil à Piran, Slovénie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s