Idrija, ses mines de mercure, son château, ses zlikrofi…

Idrija, cette petite ville de l’Ouest de la Slovénie, fût au Moyen Âge une des plus riches cités d’Europe grâce à ses mines de mercure. Aujourd’hui fermées, la ville garde néanmoins une jolie réputation. Elle la doit principalement à sa dentelle (Idrija possède en son sein la plus grande et la plus ancienne école de dentelle du monde) mais aussi grâce à ses Idrijski zlikrofi, des tortellinis épicés, farcis de pomme de terre et d’oignon. Ce produit fût le premier à recevoir une appellation d’origine contrôlée en Slovénie.

C’est lors de notre roadtrip à travers la Slovénie que nous avons découvert Idrija. Nous nous y sommes rendus au départ de notre logement de Ljubljana.

Situer et se stationner à Idrija

Petite cité de l’Ouest Slovène, Idrija est située à une bonne cinquantaine de kilomètres de la capitale Ljubljana (environ 45 minutes de voiture).

Nous avons trouvé un parking pour nous garer librement. Celui-ci et situé sur la gauche juste avant d’arriver à la Galerie-mine d’Antonij (sur Carl Jakoba ulica).

Visiter Idrija

Visiter la Galerie-mine d’Antonij

Cette mine ancienne, elle date de 1500, est la deuxième mine de mercure la plus importante au monde. Je vous rassure, elle n’est plus en activité et ce depuis les années 1980. Elle a fait la gloire d’Idrija ! 

C’est une visite guidée didactique et bien agréable qui nous attend. Avant de plonger dans les entrailles de la terre, un film explicatif nous est présenté. Il est obligatoire aussi d’enfiler casque et manteau pour accéder au parcours, 1200 mètres de galeries agrémentées de mannequins et outils. Des audioguides sont disponibles dans une multitude de langues.

Galerie-mine d'Antonij à Idrija

Une représentation de l’incroyable réseau de galeries sous Idrija et sa région !

IMG_20190715_100019-min

Première chose, on enfile notre plus beau costume !

IMG_20190715_102954-min

Voilà, après cette porte, une descente à – 96 m nous attend. Tout à coup, on comprend mieux l’utilité du port du casque…

Il y même la présence d’une chapelle. Sans rapport, une autre présence indispensable…

La visite de la Galerie-mine d’Antonij en pratique :

-Galerie d’Antonij : Kosovelova ulica 3, Idrija

Site officiel

-Consulter le site de la mine ci-dessus pour les horaires. Il y a plusieurs visites par jour possible.

-Tarifs (2019) : 13 €.

-Prévoir 1 h 30 de visite.

-Il fait frais là-dessous, n’oubliez pas de porter des vêtements adéquats.

-Possible aussi de combiner la visite avec la découverte d’une ancienne usine qui traitait le mercure.

Découvrir le château de Gewerkenegg

La ville d’Idrija de part son patrimoine ne m’a pas sembler d’un grand intérêt. Néanmoins, on peut apercevoir encore beaucoup de maisons qu’occupaient les mineurs (ceux-ci venaient parfois de très loin). Ces maisons sont hautes, elles possèdent un toit pentu en bois, souvent bâties sur quatre niveaux et avec une multitude de fenêtres. Elles permettaient d’y loger trois ou quatre familles.

Maison de mineurs à Idrija

Par contre, dirigez vous vers le château de la ville. De son joli nom : Gewerkenegg, très facile à prononcer pour nous francophone, cet édifice n’attire pas l’attention au premier coup d’oeil pourtant une fois parvenu dans sa cour intérieure, c’est une jolie surprise qui vous attendra. J’ai vraiment apprécié découvrir cette cour, je la trouve très esthétique…

Château Gewerkenegg, Idrija, Slovénie

Le château de Gewerkenegg à Idrija en Slovénie

Château de Gewerkenegg, Slovénie

Derrière ces jolis murs se cache le Musée municipal d’Idrija. Nous ne ferons pas l’expérience de sa visite mais il est apparemment réputé dans la région pour ses collections consacrées au mercure, à la dentelle et l’histoire de la région.

Déguster la spécialité locale : Idrijski zlikrofi

Ces tortellinis locaux ont été le premier produit slovène a recevoir une appellation d’origine contrôlée. On peut les trouver dans de nombreux restaurants de la ville. L’heure du déjeuner s’annonçant, nous n’allions pas quitter Idrija sans goûter ce produit !

C’est au restaurant Gostilna Pri Skafarju (en plein centre ville) que nous décidons d’expérimenter la chose. Nous serons installés à l’étage de cette jolie petite adresse qui ressemble à une auberge.

Gostilna Pri Skafarju, Idrija

En fait, les zlikrofi sont agrémentés de différentes façons. Je vous avoue que j’ai oublié lesquels nous avons chacun choisis cependant je n’ai pas oublié que j’y avais passé un bon moment !

Un potage (souvent présent en Slovénie et toujours délicieux), le cockta (cola slovène) et les zlikrofi.

Que visiter d'autre à Idrija ?

Le Musée municipal (dans le château de Gewerkenegg)

→Ecole de dentelle d’Idrija

À voir dans la région d'Idrija

Hôpital des partisans Franja

À 25 kilomètres au Nord d’Idrija sur le territoire de la petite ville de Cerkno, plus exactement à Dolenji Novaki, se trouve au milieu de nulle part en pleine nature l’Hôpital des partisans Franja.

Caché au fond d’une gorge, cet hôpital de fortune composé d’une douzaine de cabanons, soigna de fin 1943 jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale, des centaines de blessés parmi les partisans yougoslaves et étrangers. Ce lieu était particulièrement difficile à atteindre pour évidemment se protéger d’attaque allemande (les allemands ont fait deux tentatives d’attaque mais en vain), les brancardiers devaient accomplir des miracles pour y emmener les blessés à travers les falaises de la gorge. Extrêmement bien organisés et équipés, les médecins et infirmiers y accomplissaient un énorme travail, peu de mort y étaient enregistrées…

C’est une remarquable visite a effectué non seulement pour la beauté des lieux (il faut emprunter un chemin de 500 m à travers la gorge pour y arriver) mais aussi pour se rendre compte de l’héroïsme et la bravoure des occupants des lieux

Le chemin d’accès qui mène aux cabanons. Aujourd’hui,  aménagé, pas à l’époque !

IMG_20190715_142230-min

Là-haut sur la falaise, un discret bunker pour tenir à l’oeil les tentatives d’intrusions et éventuellement les repousser si besoin en était…

Nous voilà arrivé aux cabanons, l’ensemble formait un hôpital plutôt bien complet !

Chose incroyable, on a eu la chance de croiser un (grand) malade qui y est toujours soigné !

À savoir pour visiter l’hôpital des partisans Franja

→Situé à Dolenji Novaki (Cerkno)

→Entrée (2019) : 7.5 €

→Chemin d’accès de 500 m à effectuer à la marche (bien aménagé)

→Prévoir 1 h à 1 h 30 de visite

→Possibilité de manger un morceau ou se désaltérer dans un restaurant présent sur le parking à l’entrée du site.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s