18 jours de road trip à travers la Slovénie

Visiter la Slovénie c’est pénétrer un petit pays où la Nature représente 60 % du territoire, d’ailleurs ce bijou surnommé « coeur vert de l’Europe » est le second pays le plus boisé après la Finlande. Discrète et méconnue, rare ceux qui peuvent aisément localiser cette nation qui appartenait il n’y a pas si longtemps encore à l’ancienne Yougoslavie. En Europe centrale, entourée de l’Italie, l’Autriche, la Hongrie et au Sud par la Croatie, la Slovénie brille de montagnes, rivières, cascades et autres incroyables grottes sans oublier sa côte bordée par l’Adriatique, certes d’une quarantaine de kilomètres seulement mais campée de quelques jolies cités.

Koper
Koper, en bordure d’Adriatique

L’Histoire n’est pas en reste non plus en Slovénie avec ses châteaux, monastères et nombreuses églises. Bref, du magique Lac de Bled, en passant par les paisibles alpages des Alpes Juliennes, ou Piran, joyau vénitien de la côte adriatique, ce sont des dizaines de décors cartes postales qui s’offrent à ses visiteurs…

Vue depuis le château de Celje
Vue depuis le château de Celje
Pourquoi visiter la Slovénie

L’introduction ci-dessus résume déjà très bien pourquoi j’ai décidé de découvrir la Slovénie. Fort d’un road trip bien réussi l’été dernier au Portugal, j’ai dorénavant bien l’intention de poursuivre sur cette lancée et donc de programmer au moins une fois par an ce genre de voyage.

Pourquoi se rendre dans ce pays quasi inconnu (à mes yeux en tous cas) ?

  • Pour commencer à découvrir l’Europe centrale, la Slovénie est un bon début.
  • Parce que pas trop loin de ma petite Belgique (environ 1100 kilomètres) pour m’y rendre en voiture accompagné de ma famille (femme, enfants, chien y compris…).
  • Pour son bon climat l’été (pas de chaleur insupportable).
  • Pour la variété de sa nature (montagnes, lacs, mer…) et son histoire.
  • Pour le budget du voyage, la Slovénie est abordable financièrement.
  • Parce que j’évite tant que possible les endroits trop touristiques, je suis plus à la recherche de l’authenticité même si elle se fait de plus en plus rare…
  • Parce qu’il est possible en deux ou trois semaines de découvrir l’essentiel du pays.
Présentation de la Slovénie

La Slovénie est située en Europe Centrale. Elle est bordée par l’Adriatique, l’Italie, l’Autriche, la Hongrie et la Croatie. Appartenant auparavant à la Yougoslavie, elle est indépendante depuis 1991 et fait partie de l’Europe depuis 2004.

Ljubljana en est sa capitale. Le point culminant du pays est le Triglav à 2864 m d’altitude.

Peuplée d’environ 2 millions d’habitants, ceux-ci parlent le slovène (langue slave) mais plus de 80 % des slovènes parlent une langue étrangère.

Préparation de mon road trip en Slovénie

Je suis un fan de planification et d’organisation, c’est donc durant l’automne précédant ce voyage que j’ai commencé à organiser ce séjour.

En premier lieu , j’ai fait une sélection de sites qui me semblaient avoir le plus d’intérêts . En second lieu j’ai établi un circuit réaliste, en chiffrant le temps nécessaire et les kilomètres à parcourir pour relier tout les sites. Pour terminer j’ai sélectionné et réservé les logements.

L’essentiel des plus belles choses (en tous cas touristiques…) à voir en Slovénie se situe sur sa moitié Ouest mais j’avais bien envie de voyager à travers tout le pays, c’est pourquoi nous avons privilégié le plus gros de notre périple sur cette moitié Ouest tout en nous accordant deux jours d’escapades pour découvrir la partie Est (vers la Hongrie).

Au final, notre périple s’articulera sur six logements réservés via Booking et Airbnb.

Je balaierai évidemment de nombreux sites internet et blogs pour construire ce road trip. C’est sur le blog Slovénie secrète que je trouverai le plus d’informations et conseils judicieux, je ne peux que vous le conseiller, c’est une mine d’or pour organiser son voyage en Slovénie. Un grand merci à son auteur !

Mes autres outils bien utiles seront ceux-ci :

⇒ L’excellent guide Lonely Planet Slovénie que j’utilisais pour la première fois. Habitué du Guide du routard, mais n’existant pas (encore) sur cette destination, je me suis rabattu non sans crainte sur celui-ci mais bien m’en a pris. J’y ai découvert de jolis sites plutôt secrets y croisant peu ou pas de touristes…

⇒ Peut-être un peu moins indispensable pour visiter la Slovénie que le premier mais j’adore son côté pratique et je ne peux plus m’en défaire pour visiter une ville  Cartoville Ljubljana et la Slovénie (très bien pour visiter la capitale, moins pour le reste du pays)

⇒ Enfin une carte, probablement l’objet le moins indispensable (je l’ai peu regardée) mais j’avoue l’avoir achetée pour parer à d’éventuels problèmes de réseaux ou panne de gps. J’ai acheté celle-ci et je la trouve très bien faite Carte IGN Croatie – Slovénie

Se rendre en Slovénie

Bien évidemment vous pouvez vous rendre en Slovénie par les airs, le principale aéroport du pays se trouve tout à côté de la capitale, Ljubljana. Skyscanner peut vous aider à trouver un vol vous correspondant.

En ce qui me concerne, comme vous le savez, je me suis rendu en Slovénie en voiture pour des raisons pratiques évidentes, nous nous déplacions à 4 avec en plus notre chien Perle qui est de taille moyenne à grande (colley).

IMG_20190723_123641 (2)
Vallée de la Soca

Depuis la Belgique, il faut compter environ 1100 kilomètres pour arriver à la frontière slovène. Pour mes amis français, qui sont nombreux a me lire (merci à eux !), comptez presque 1200 kilomètres depuis Paris via l’Allemagne.

Au départ de la Belgique, nous avons traversé le Luxembourg, l’Allemagne et l’Autriche avant de rentrer en Slovénie. Concernant le trajet aller, nous l’avons effectué en grande partie de nuit et nous n’avons pas rencontré de véritables difficultés. Le parcours est presque exclusivement sur autoroutes.

Ce fût une autre histoire pour le retour, trajet de jour cette fois. Il faut savoir que les autoroutes allemandes sont remplies de travaux, nous avons traversé un nombre impressionnants de chantiers qui pour la plupart créent des bouchons, alors il faut prendre son mal en patience…surtout que la moitié du trajet se passe sur le territoire allemand ! (trajet de retour effectué un jeudi)

Conseil : tant que possible éviter de traverser l’Allemagne en journée, privilégiez la nuit pour éviter la saturation du trafic aux abords des (trop) nombreux chantiers.

Astuce : faites le plein de carburant au Luxembourg évidemment car par la suite le carburant en Allemagne et en Autriche est très chers. En Slovénie, faire le plein vous coûtera sensiblement moins qu’en Belgique ou en France

Les vignettes routières

– Aucune pour le Luxembourg et l’Allemagne (pour l’instant en 2019).

vignette obligatoire pour les autoroutes autrichiennes.

⇒Il est possible de l’acheter sur place en Autriche, pour ma part je l’ai achetée en avance sur tolltickets.com (18,40 € tarif 2019) et j’ai trouver ça bien pratique (pas de perte de temps sur place). Vous la recevez directement à la maison, vous devrez juste régler les frais de port en sus.

Les péages routiers

– Aucun pour la Belgique, le Luxembourg et l’Allemagne

En Autriche, en plus de la vignette, vous devrez payer la traversée de certains tunnels. Le Karawankentunnel (environ 7 € en 2019) juste avant la frontière slovène et un autre un peu avant mais j’ai oublié le lieu et son prix.

Circuler en Slovénie

La vignette (vinjeta Slovenija)

Pas le choix, si vous voulez circulez sur les autoroutes slovènes, vous devez être en possession de la vignette autoroutière (30 € pour un mois, tarif 2019). Vous pouvez déjà vous la procurer sur les aires d’autoroutes autrichiennes ou faire comme j’ai fait, la commander en ligne toujours sur le sérieux tolltickets (attention, celle-ci n’est valable que pour les jours que vous allez renseigner !)

Sur les autoroutes slovènes, vous devez emprunter les accès avec le logo de la vignette ou l’indication « Vinjeta Slovenija ». Pas de soucis à vous faire, c’est très bien indiqué !

Vous pouvez faire abstraction de la vignette et n’emprunter que les routes secondaires mais j’avoue que les autoroutes en Slovénie sont très bien et parfaitement roulantes. Durant les 18 jours passés sur place, nous n’avons rencontré aucun problème de circulation sur ou en dehors des autoroutes.

Empruntez les routes secondaires a évidemment beaucoup plus de charme cependant sachez que votre moyenne kilométrique sera très basse car les routes, bien qu’en parfaits états, sont relativement tortueuses. N’espérez pas parcourir plus de 50 kilomètres par heure ! Personnellement, nos déplacements ont toujours pris un peu plus de temps que prévu…

Stations de carburants

Elles sont régulières et nombreuses à travers le pays. Le coût des carburants est moins élevés que chez nous en Belgique ou en France.

La conduite en Slovénie

Je n’ai rien trouvé de particulier à souligner sur la conduite en Slovénie.

Se garer en Slovénie

Garer sa voiture en Slovénie n’est pas la tâche la plus simple mais surtout cela représente un certain budget qu’il ne faut pas négliger.

Ce pays est très strict concernant le stationnement. Le parking sauvage n’existe pas du tout ici. Et franchement je trouve cela plutôt bien. Bien sûr il y aura toujours (ou presque) un parking à payer cependant cela évite d’avoir des voitures qui se retrouvent partout et n’importe comment comme je peux souvent le voir ici en Belgique. Et surtout payez vos parkings car je peux témoigner de la présence d’agents contrôleurs.

La majorité des parkings payants se trouve dans la région du Parc National du Triglav (région du Lac de Bled).

Notre budget parking s’élève aux environs de 80 euros pour l’ensemble du road trip. À savoir que la majorité de ce montant a été dû dans la région de Bled et sur la côte adriatique, pour le reste du pays, les parkings sont le plus souvent gratuits.

Notre roadtrip à travers la Slovénie

Ce qui suit ci-dessous n’est qu’un sommaire de notre escapade slovène. je l’ai écrit un peu comme un récit de voyage. Je reviens rapidement avec d’autres articles détaillant plus en détails nos visites et découvertes.

Jour 1

Dimanche, le premier de ce mois de juillet, nous arrivons à bon port dans le courant de l’après-midi à notre première escale de ce road trip tant attendu.

Notre premier logement se trouve dans le petit village de Hrase (Lesce) à quelques kilomètres de l’Autriche, dans le Nord-Ouest de la Slovénie au pied du Parc National du Triglav et à quelques minutes de voitures du célèbre Lac de Bled.

Guesthouse ANKL – Hrase/Lesce

Un petit logement plein de charme dans un environnement naturel et rural entouré ci et là de fermes et de maisons de pays. Accueil souriant et sympathique de la part de Senta la propriétaire. Une belle entrée en matière ! Ces 5 premières nuits s’annoncent bien ! Nous sommes idéalement situé pour rayonner dans la région.

Guesthouse ANKL Lesce

Guesthouse ANKL - Lesce - Slovénie

Une fois bien installés, nous irons faire quelques courses pour remplir notre frigo de victuailles pour les prochains jours, on en aura bien besoin, de belles balades s’annoncent !

Un magasin Mercator se trouve à quelques minutes de voiture de Lesce, dans la petite ville de Bled…


Faire ses courses en Slovénie

Très souvent nous avons utilisé les supermarchés Mercator. Cette marque est une chaîne de magasin présente dans tous le pays, parfois même dans de petits villages. Leurs tailles varient parfois en fonction des endroits mais on y trouve toujours vraiment de tout pour un rapport qualité prix raisonnable. J’ai beaucoup apprécié leur rayon boulangerie (nous y avons souvent acheté des « burek » pour manger sur le pouce le midi). Ces magasins sont en général ouverts tous les jours avec des horaires très larges.


…De retour à notre maison/chalet, nous profiterons de la soirée pour nous balader dans le village qui nous accueille, Hrase.

Village de Lesce

Habitation à Lesce - Slovénie

Une fois en Slovénie, on remarque rapidement que ce pays carbure au vert. le bois est très utilisé pour la production de divers objets.

IMG_20190707_202832 (2)

 

Le « Kozolec« . un séchoir à foin qui est quasi l’emblème national du pays tant on en voit par centaines…

kozolec ou séchoir à foin utilisé en Slovénie

Jour 2

Réveil matinal pour cette première journée en Slovénie. En effet, se trouve au programme de ce jour, la découverte du Lac de Bled. Nous partons tôt pour essayer d’un peu échapper aux flots de touristes car Bled est un haut lieu du tourisme slovène.

Quelques minutes de voitures et nous sommes déjà sur place, la ville est bien éveillée pourtant il est à peine 8 heures.

Nous commençons notre visite en prenant de la hauteur pour admirer le lac depuis 2 points de vue différents. C’est un bel effort à produire mais la récompense est au rendez-vous…

De là-haut, vue magnifique sur le lac, son îlot avec sa petite église et toute la région

C’est tout simplement…magique !

Vue magique sur le Lac de Bled

On se déplace un petit peu pour profiter d’une vue sous un autre angle…

Sur les hauteurs du Lac de Bled

Difficile de rester insensible à une telle beauté !

Nous redescendons pour revenir à hauteur des berges du lac sur lesquelles est installée une passerelle en bois permettant une agréable promenade…

Passerelles en bois sur le Lac de Bled

Malgré une météo nuageuse, il tombera d’ailleurs quelques gouttes, la région est superbe et que dire de l’eau, sa couleur est à tomber par terre…

Ballade au bord du Lac de Bled


La météo durant notre roadtrip en Slovénie

Notre séjour en Slovénie s’est déroulé durant le mois de juillet (7-25/7).

Durant la première semaine, nous avons eu droit à une ou deux averses quasi quotidiennes (principalement en après-midi), les températures étaient malgré tout agréables,en moyenne entre 22 et 25°. Les matinées et soirées étaient un peu plus fraîches. Malgré quelques averses, nous avons profité pleinement de ces premiers jours.

Le reste du séjour, la pluie a complètement disparue et les températures ont oscillé entre 25 et 30°. Les matinées et soirées étant plus douces aussi.


 

…Pour se rendre sur l’îlot au milieu du lac, on peut prendre une pletna, ce bateau traditionnel du lac, menée par un gondolier, c’est d’ailleurs une jolie embarcation !

Pletna sur le Lac de Bled

Nous opterons pour une traversée en barque, expérience plus personnelle et moins onéreuse. C’est mon fils qui se chargera de l’embarcation et il gérera cela comme un chef. J’étais pas trop à mon aise la-dessus, je dois vous faire une confidence, je ne sais pas nager…

IMG_20190708_120140 (2)

Quant à l’îlot, c’est tout petit, on en fait le tour en 3 minutes ! Heureusement  on y trouve d’excellentes glaces !

Et puis cela permet d’avoir un autre point de vue sur le lac…

Vue depuis l'îlot du Lac de Bled

De retour sur la terre ferme, nous poursuivons la balade autour du lac, notre but étant d’en faire le tour complet (ce que nous ne ferons pas à cause du ciel, de plus en plus menaçant).

Lac de Bled - Slovénie

La pause déjeuner se profile. Nous profitons de passer devant un magasin Mercator pour acheter nos premiers burek et les déguster assis dans l’herbe au bord du lac sous un ciel toujours de plus en plus incertain…


Le burek, en-cas idéal pour le déjeuner

Le burek est un des en-cas les plus prisés en Slovénie. Importé des Balkans, c’est une pâte fourrée de viande mais le plus souvent de fromage, pomme ou épinards. C’est très copieux et bon marché. Un ou deux avalés (en fonction des appétits)  et vous êtes prêt pour de nouvelles aventures…


 

Ce qui devait arriver arrive, la pluie commence à tomber, nous décidons de récupérer notre voiture. Le tour complet du lac ne sera pas pour aujourd’hui.

Le temps de récupérer la voiture et rouler quelques minutes que le temps se relève déjà. Nous décidons alors de nous rendre à Straza Bled, juste à côté du lac, pour un petit divertissement en famille :  la luge d’été. Ce sera une première expérience de ce genre pour chacun de nous. Et l’expérience s’avéra très sympathique !

Luge d'été à Straza Bled

Tout en haut, en attendant son tour pour s’installer dans la luge, on peut profiter d’une belle vue sur le lac et le château de Bled sur son éperon rocheux.

IMG_20190708_145413 (2)

Après les émotions de la descente, nous retournons à Hrase pour nous reposer un peu.

Nous revenons au Lac de Bled en fin journée. Mais cette fois nous nous baladons côté ville et ma foi c’est très joli aussi !

Lac de Bled

Lac de Bled - Slovénie

Petit tour par l’église (cerkev sv. Martina) située au pied du château. Son intérieur est superbe !

Cerkev sv. Martina de Bled

Enfin, quoi de mieux qu’un bon repas pour clore une belle journée ? C’est au restaurant Sova, en bordure de lac, que nous finirons cette première journée, probablement la meilleure adresse que nous fréquenterons de tout notre périple slovène.

Restaurant Sova - Lac de Bled

 

Jour 3

De nouveau un réveil matinal car c’est une journée riche en découvertes mais aussi  riches en kilomètres qui nous attend.

Direction les Gorges de Vintgar. Il paraît qu’il faut être matinal pour les visiter tranquillement sans trop de monde et je vous le confirme. Nous les atteindrons facilement et rapidement, elles sont situées seulement à 4 kilomètres au Nord du Lac de Bled.

Les Gorges de Vintgar, c’est un parcours de 1600 mètres essentiellement sur des passerelles en bois, longeant durant 1600 mètres la rivière Radovna.

Bienvenu au coeur d’une nature intacte pour un moment de magie et d’émerveillement !

Les Gorges de Vintgar

IMG_20190709_085354 (2)

Les Gorges de Vintgar - Slovénie

Visite des Gorges de Vintgar

Découverte des Gorges de Vintgar en Slovénie

Une fois arrivé au terme du parcours, la plupart des visiteurs font demi-tour, nous opterons pour une autre option, celle de revenir au parking par un autre chemin. Ce fût une bonne décision car la promenade a été superbe et nous étions quasiment les seuls sur ces sentiers. La balade nous a fait passé notamment par la jolie et isolée petite église Sv. Katarina et nous a offert aussi quelques jolies vues différentes sur Bled avec par exemple le château vu sous un autre angle.

Eglise Sv. Katarina près de Bled

IMG_20190709_111505 (2)

La balade terminée et la voiture récupérée, nous faisons route vers la cascade de Pericnik qui se situe à environ 25 kilomètres des Gorges de Vintgar. Cette cascade se trouve à l’intérieur du Parc National du Triglav. Le Triglav est le point culminant de la Slovénie (2864 m) tandis que le Parc National est l’unique du pays.

J’ai adoré cette cascade, elle est impressionnante.

Son accès n’est pas aisé, il faut emprunter un petit sentier qui grimpe fort, très fort, mais quel spectacle une fois arrivé au bas de la cascade. Ce qui est génial c’est le fait de pouvoir passer derrière, à l’intérieur en quelque sorte…

Cascade de Pericnik

Cascade de Pericnik - Slovénie

…et puis ce n’est pas tout, car une seconde cascade se trouve juste au dessus de celle-ci, plus petite certes mais qui vaut la peine d’être vue aussi surtout que les vues sur la région y sont encore plus spectaculaires, on sait également s’y glisser derrière…

Par contre, le sentier pour y arriver est encore plus chaotique que le précédent, il faut un peu de courage pour y aller !

IMG_20190709_132639 (2)

IMG_20190709_133129 (2)

IMG_20190709_133653 (2)

Je vais avoir de nombreux coups de coeur lors de ce voyage mais Pericnik sera un véritable coup de foudre !!!

Après quelques burek engloutis, nous roulons les 20 kilomètres qui nous séparent du Lac Jasna. Très proche de la frontière autrichienne et tout au Nord du Parc National du Triglav, le Lac Jasna (à côté de Kranjska Gora) est un petit coin de paradis.

C’est ici que nous ferons notre première rencontre avec Zlatorog, cependant pas la dernière.  Celui-ci veille de toute sa splendeur sur ce lac idyllique. Zlatorog est en fait un chamois aux cornes d’or (mais aussi une bière très prisée ici en Slovénie…)

Voici, en bref, la légende de Zlatorog :

‘Le chamois vivait dans les vallées et sur les sommets du Triglav, dans un jardin paradisiaque, et était le gardien d’un trésor caché. Un jour, un chasseur vint pour voler le trésor et tira sur Zlatorog. Du sang s’échappa de sa blessure, ce qui fit sortir de terre de magnifiques fleurs rouges. Zlatorog en mangea une et revint alors à la vie. De rage, il tua le chasseur et détruisit son paradis, puis il disparut à jamais en emportant le secret de son trésor.’

Zlatorog et le Lac Jasna

je vous assure que je n’ai mis aucun filtre sur les photos, la couleur réelle du Lac Jasna est comme sur ces photos !

Lac Jasna - Slovénie

Petite pause bien méritée au bord du lac

IMG_20190709_160209 (2)

Nous quittons l’idyllique Lac de Jasna pour emprunter la route qui mène vers le Col de Vrsic. Cette route est souvent citée dans les guides comme absolument à faire pourtant elle ne m’a pas vraiment marquée. Composée de  nombreux lacets, elle mène vers le col de Vrsic, le plus haut col slovène, qui culmine à 1611 mètres. Par moment on profite de beaux panoramas mais si je dois retenir une seule chose c’est la petite chapelle orthodoxe russe en bordure de route. Celle-ci fût construite durant la première guerre mondiale par des prisonniers russes en hommage à leurs collègues qui périrent dans une avalanche. C’est une très belle construction…

La chapelle russe sur la route du Col de Vrsic

IMG_20190709_170949 (2)
Le sommet du col de Vrsic

Cette journée se terminera de manière douce et agréable en dégustant une excellente pizza dans une pizzeria de Lesce dénommée Gostilnica in pizzerija Lescan

IMG_20190709_204040

Jour 4

Au programme du jour, découverte de l’autre grand lac de la région, le Lac de Bohinj. Celui-ci se trouve au Sud du Parc National du Triglav à environ 30 kilomètres de Bled.

En arrivant, nous commencerons par nous balader le long du lac. Celui-ci semble bien plus grand que le Lac de Bled et beaucoup plus sauvage aussi. Il suffit de s’éloigner un peu de Ribcev Laz, le centre touristique du lac, pour profiter d’un environnement naturel et paisible.

Rapidement nous rencontrons pour la seconde fois Zlatorog

Zlatorog et le Lac de Bohinj

En arrivant au lac de Bohinj, il est impossible de manquer l’adorable pont et la petite église. D’ailleurs il ne faut pas manquer de visiter l’intérieur de l’église Sv. Janeza Krstnika, toute petite mais intéressante…

Le pont et l'église du Lac de Bohinj

 

De là nous partons pour une petite randonnée vers le sommet d’une colline d’où l’on peut profiter d’une vue à couper le souffle sur le lac et sa région…

Point de vue sur le Lac de Bohinj

Redescendu au niveau du lac, nos enfants décident de l’explorer en barque (très peu pour moi, vous vous en doutez…). Durant ces deux heures mon épouse et moi remonterons à la marche le lac par sa rive nord.

Lac de Bohinj - Slovénie

IMG_20190710_130818_1 (2)

IMG_20190710_134457 (2)

La tribu de quatre reformée (perle était au repos ce jour-là), nous dégustons une glace sur les bords du lac avant de rejoindre Hrase et notre logement pour une soirée calme et reposante

IMG_20190710_190945 (2)


Déguster des glaces en Slovénie

Voilà une activité que nous avons beaucoup pratiquées en Slovénie. Les glaces y sont délicieuses.  Et ce qui ne gâche rien, pour un prix démocratique. Comptez entre 2 et 3 euros le cornet deux boules…


 

Jour 5

Ce jour-là, de bonheur, alors que la maison était encore toute endormie, je monte dans la voiture pour me retrouver 10 minutes plus tard au bord du Lac de Bled (tout aussi endormi) au pied de la colline où se trouve le point de vue Ojstrica que j’avais tant aimé quelques jours auparavant. J’ai peu de tant devant moi, je ne dois pas traîner si je ne veux pas le manquer. Manquer qui ? Le lever de soleil évidemment…

Bled et son lac sont décidément magique à tout moment !

IMG_20190711_052148 (2)

Voilà la vue à l’instant précis où je suis arrivé au somment de la colline.

En attendant le lever de soleil sur le Lac de Bled

Et quelques minutes plus tard après un peu de patience, voilà le fameux lever de soleil sur le Lac de Bled…Je n’oublierai jamais ces instants là-haut sur cette colline !

Lever de soleil au Lac de Bled

Lever de soleil sur le Lac de Bled en Slovénie

En redescendant, j’ai profité de la quiétude matinale en bordure de lac pour m’y balader un bon moment, un vrai bonheur…

Quasi aucun bruit et comme seule compagnie, quelques canards.

Promenade matinale au Lac de Bled

Lever de soleil en Slovénie

Retour à la maison qui cette fois n’est plus endormie. Juste le temps de prendre un copieux petit déjeuner, copieux car c’est une belle promenade qui nous attend aujourd’hui. En effet, nous allons passer notre journée à environ 1600 mètres d’altitude sur des montagnes de la région de Haute-Carniole au Nord de la petite ville de Kamnik, plus précisément sur l’alpage de Velika Planina, qui se trouve être le plus grand village de bergers d’Europe.

Avant d’y arriver, nous devons effectuer les 75 kilomètres qui nous séparent de Velika Planina. Une fois arrivé au pied de la montagne, il faut encore rejoindre l’alpage. Deux options sont possible. La première est d’emprunter un télécabine ensuite un télésiège, la seconde, emprunter en voiture une petite et longue route caillouteuse de montagne. Nous choisirons cette option primo par soucis économique, secundo pour préserver notre chienne Perle de devoir prendre le télécabine car elle déteste ça ! (expérience vécue au Portugal).

Arrivés sur un parking dans la montagne, il ne nous reste plus qu’a faire le reste de la montée à pieds jusqu’à atteindre les alpages.

Sentier de randonnée vers Velika Planina

De nouveau, c’est un environnement exceptionnel qui se présente à nous. De petits villages composé de maisons en bois qui servent de logements aux bergers et d’abris pour les vaches durant toute la belle saison. Une fois celle-ci terminée, ils redescendent dans la vallée !

Alpages en Slovénie

Nous entrerons par Mala Planina, plus petit avant de rejoindre un peu plus loin Velika Planina qui contient un plus grand nombre de chalets.

Une journée entière dans un environnement 100% naturel, entourés de vaches avec des vues magnifiques…et au grand air !

Alpages en Slovénie

IMG_20190711_115322_1 (2)

L’alpage de Velika Planina possède même sa propre petite église.

Alpage de Velika Planina

Velika Planina en Slovénie

Voyager c’est aussi faire des découvertes et des expériences parfois moins agréables…

Curieux de découvrir des mets locaux, nous nous sommes installés à la table d’un petit établissement qui ne sert en fait qu’un seul plat (on ne le savait pas), du kislo mleko, une sorte de lait caillé. Je mangerai le bol dans son entièreté mais non sans mal, Isabelle mon épouse trouvera cela plutôt bon quant à mes deux enfants, ils s’en détourneront dés la deuxième cuillerée…Quelques morceaux de fromages accompagnaient le bol de lait, heureusement un peu meilleurs…

Une image vaut mieux parfois qu’un long discours, remarquez toute la détresse de mes enfants face à cette chose…

IMG_20190711_132716_1 (2)

Pour notre plus grand bonheur (surtout celui de mes enfants…) nous trouveront un peu plus loin un refuge qui prépare de la cuisine locale, mais bonne !

Remarquez cette fois les larges sourires. Au passage le potage avec cette saucisse était délicieux, c’est un plat traditionnel slovène mais malheureusement je ne reviens plus sur son nom.

IMG_20190711_142830 (2)

Le repas terminé, nous sommes redescendu tranquillement récupérer notre voiture et reprendre la route vers Hrase.

En soirée, nous nous sommes rendus dans la petite ville de Radovljica. Elle se situe à seulement 4 kilomètres de notre logement de Hrase. Son centre historique est résumé en une seule rue, Linhartov trg, mais celle-ci est bien mignonne et très animée, quelques beaux et anciens bâtiments la compose…

 

Linhartov trg, Radovlijca

Linhartov Trg à Radovljica en Slovénie

Nous terminerons cette soirée à Radovljica dans la Gostilna Avgustin. Un excellent restaurant où comme souvent ici en Slovénie, nous serons copieusement servis…


Les restaurants en Slovénie

De notre voyage à travers la Slovénie, nous remarquerons qu’il existe au moins deux types de restaurants.

– La restavracija : le restaurant classique avec son service habituel et qui sert une cuisine souvent plus élaborée.

– La gostilna ou gostisce : aussi un restaurant mais plus dans le style auberge. Service habituel également. La décoration sera plus authentique en tous cas souvent plus rustique. Quant à la cuisine, ce sont la plupart du temps des plats traditionnels qui sont servis

Quoiqu’il en soit, vous ne risquez pas de mourir de faim en terre slovène. On sait ce que c’est de manger par ici. Les plats sont généralement bien copieux. La plupart du temps, nous prenions entrée+plat, impossible de prendre un dessert.

Astuce : Lorsque vous vous installez à table dans un établissement, on viendra rapidement vous demander ce que vous désirez boire. J’ai été moi-même surpris les premières fois avant d’en prendre l’habitude. Sachez déjà ce que vous désirez boire avant d’entrer, de toute façon, les boissons sont quasi identiques partout. Concernant la commande des plat, on vous laissera plus de temps…

Info : Dans la plupart des établissement que nous avons fréquentés, il y avait toujours au moins une carte en anglais, jamais en français.

Budget : Sensiblement moins cher qu’en Belgique ou en France.

La plupart du temps nous avons fréquenté des gostilna, qui sont la plupart du temps moins chers (ce sont surtout ces restaurants que fréquentent les slovènes).

Voici quelques prix moyens :

– Soda : entre 2 et 3 €

– Verre de vin Malvazija : entre 2.5 et 3 €

– Potage : 4 €

– Entrée 10 €

– Plat : 15 €

La plupart des restaurants fréquentés nous ont coûté entre 80 et 120 € pour 4 personnes (repas adultes) avec entrée,plat, verres de vin et soda. En ce qui concerne l’eau, la plupart des restaurants servent une carafe sur demande.

Il existe aussi des pizzerias et autres snacks où vous pouvez manger pour beaucoup moins chers. Nous avons dégusté par exemple de grandes et excellentes pizzas avec sodas et verres de vin à Lesce pour une addition totale de 38 € pour 4.


 

Jour 6

Déjà l’heure du départ, notre escale à Hrase se termine. Nous avons passé 4 jours formidables dans la région de Bled. Il est temps à présent de continuer notre exploration de la Slovénie.

Une journée bien remplies en kilomètres nous attend. Effectivement nous allons traverser la Slovénie d’Ouest en Est pour faire escale une nuit dans la ville de Maribor. Sur notre route deux arrêts visite sont au programme : le château de Celje et la chartreuse de Zice.

La première étape pour atteindre Celje est longue de 130 kilomètres. Le château de Celje ne fait pas partie des lieux incontournables à visiter en Slovénie mais sa situation par rapport à notre parcours se prêtait bien à un arrêt (tout à côté de l’autoroute). Actuellement en cours de rénovation, autrefois ce château était la plus grande fortification en Slovénie…

Le château de Celje

Château de Celje en Slovénie

Finalement, je serai agréablement surpris par la découverte du Château de Celje. Je suis arrivé sans grande conviction et j’en suis sorti heureux de l’avoir placé sur ma route.  J’ai beaucoup aimé le mélange vieilles pierres et bois. Les vues sur la région et la ville de Celje sont fantastiques aussi

Vue depuis le Château de Celje

Enfin, un espace petite restauration se trouve sur place. Magnifiquement placé entre les murs du château, nous y avons bien déjeuné et profité d’une belle pause détente aussi !

Déjeuner au Château de Celje

J’aurai voulu me balader un peu dans le centre historique de Celje mais le temps nous manque un peu…

Nous reprenons donc la route pour effectuer les 20 kilomètres qui nous séparent de la Chartreuse de Zice.

L’autoroute quittée, nous circulons sur de calmes et petits chemins entourés d’une nature des plus bucoliques.

Petit arrêt peu avant d’arriver à la chartreuse pour observer une église toute mignonne.

IMG_20190712_143030 (2)

Dans une Slovénie authentique, loin du tourisme de masse, nous voilà arrivés à la Chartreuse de Zice.

Celle-ci fût fondée au XIIe siècle, elle est la plus ancienne d’Europe centrale. En partie en ruine, le site présente néanmoins beaucoup de charme. J’adore ces endroits secrets loin de tout, ce pays malgré sa petite taille, en possède plus d’un…

Chartreuse de Zice

IMG_20190712_150253 (2)

Après cet visite paisible sous le chant des oiseaux, nous reprenons la route pour effectuer les 35 kilomètres qui nous séparent de Maribor. C’est là que nous poserons nos valises mais seulement pour une seule nuit.

J’avais l’intention de faire un petit tour dans Maribor en début de soirée après nous être installés dans notre guesthouse mais finalement se sera rayé du programme car un gros orage va nous arroser dés notre arrivée au logement. Nous nous faufilerons entre les goûtes pour dîner dans un restaurant du centre-ville tout en essayant de nous faire une petite idée de cette cité mais cela restera bien maigre…frustration…grrr…

Guest House Pri Gondoli – Maribor

Un bâtiment impeccable contenant quelques chambres, en périphérie de la ville dans un quartier résidentiel très calme. Maison bien tenue, pas de personnel sur place sauf pour l’accueil et le petit-déjeuner. J’ai trouvé l’accueil un peu froid et strictement professionnel. Sinon parfait pour y faire étape une nuit. Le petit-déjeuner était bien et en quantité.

En soirée nous traverserons au pas de course, entre les gouttes, le centre de Maribor pour nous rendre au restaurant nommé Bascarsija. On y cuisine des plats traditionnels bosniaques. Riches et roboratifs, ces plats seront délicieux pour un prix tout doux…

IMG_20190712_202052_1 (2)

 

Jour 7

Après avoir profité du petit déjeuner et du calme de la Guest house Pri Gondoli nous poursuivons notre aventure en territoire slovène. Beaucoup de kilomètres prévus encore ce jour, en effet, tout en longeant la frontière croate durant une bonne partie de la journée, nous plongeons cette fois vers le Sud de la Slovénie.

Deux arrêts découverte sont au programme, la petite ville de Ptuj et le monastère de Olimje. Distante de 30 km de Maribor, nous arriverons rapidement à Ptuj. Pas d’orage à l’horizon cette fois pour nous empêcher de visiter tranquillement la ville.

Ptuj (prononcé ptouille) bordé par la rivière drava, est la plus ancienne ville de Slovénie. Avec le château dominant son centre historique, Ptuj est remarquable aussi pour ses Kurents, ces célèbres personnages qui animent le réputé carnaval de la région.

Nous passerons une bonne partie de la matinée à flâner dans les rues et ruelles de la vieille ville que j’ai trouvé vraiment charmante, paisible et coquette.

La ville de Ptuj

 

Ptuj - Slovénie

Nous terminerons cette balade à travers Ptuj en montant vers son château. Celui-ci n’a rien d’extraordinaire à mes yeux par contre, du haut de ses murs, on peut joliment observer la région…

Ptuj et la Drava depuis le château

Du château, ce que j’ai le plus apprécié, c’est une exposition permanente sur le carnaval de Ptuj. On peut y voir les costumes des Kurents, ces personnages qui rendent le carnaval de la ville si particulier. J’ai a-do-ré !

Les kurents de Ptuj

Kurents - Ptuj

Bye bye Ptuj, en route vers d’autres découvertes…

IMG_20190713_115206 (2)

Ptuj – Olimje 50 km et 1 h de route. Le gps va un peu nous jouer des tours mais nous retomberons sur nos pattes. Durant ce trajet, nous collerons de près la frontière avec la Croatie.

Le château de Olimje (XIe siècle) est occupé par un monastère des frères mineurs franciscains. Il a comme particularité de renfermer entre ses murs une pharmacie du XVIIe siècle dont les moines cultivent toujours dans le jardin voisin, herbes et plantes médicinales.

Encore un endroit secret de Slovénie (comme je les aiment), sauf quand un car de touristes débarque mais heureusement ils ne font que passer en coup de vent pour ne pas dire au galop…

Un orage viendra perturber notre visite mais il sera bref…

Coup de coeur pour cet endroit !

le monastère de Olimje

Monastère de Olimje en Slovénie

Olimje - Slovénie

Difficile à le croire et pourtant juste à côté du monastère se trouve un chocolatier qui ne serait rien d’autre que le meilleur de Slovénie. Nous avons essayé de résister à l’appel de la chocolaterie Olimje mais est-ce bien utile de vous dire la suite ?

Chocolaterie Olimje

Nous avons fait une pause déjeuner au café situé juste en face du monastère. D’ailleurs la vue sur l’ancien château depuis la terrasse est bien agréable.

IMG_20190713_134810 (2)

Au menu, limonade maison et toast. Je me laisserai aussi tenter par un dessert slovène, le Gibanica. Un peu dur avec les premières bouchées mais j’y viendrai néanmoins à bout. Cependant, je crois que je n’en mangerai plus…

 

La journée file, nous reprenons la route vers la région de Otocec où se situe la ferme touristique qui nous accueillera pour la nuit. Nous effectuons les 75 kilomètres de route à travers une Slovénie profonde, belle et sauvage avec la Croatie toujours à un jet de caillou…

Nous ne voulions pas arriver trop tard à Otocec pour profiter un tant soit peu de la ferme et de son environnement qui au moment de la réservation par internet nous avaient séduits.

Ferme touristique Seruga – Otocec

C’est tout au fond d’une allée traversant bois et rivière que se situe la ferme. Idyllique est l’adjectif qui convient d’utiliser pour cette propriété. Adorable est l’adjectif qu’il convient d’utiliser pour l’accueil et la serviabilité des propriétaires.

Outre l’environnement exceptionnel, belles et grandes chambres, petit déjeuner buffet varié et complet composé de produits pour la plupart maison et des plus frais. Table d’hôte aussi sur réservation. Absolument à faire car de nouveau simplicité, qualité et fraîcheur sont au rendez-vous pour notre plus grand plaisir.

Quelques photos à notre arrivée dans l’après-midi sous un ciel couvert…

IMG_20190713_181236 (2)

IMG_20190713_175146 (2)

La table d’hôte…

La ferme à la nuit tombante…

IMG_20190713_211352 (2)

Plein soleil le lendemain matin…

 

Ferme touristique Seruga

Un aperçu du petit déjeuner…

IMG_20190714_083637 (2)

Un seul regret : avoir passé une seul nuit dans cette Ferme touristique Séruga près de Otocec.


Les logements saisonniers en Slovénie

Lors de ce road trip en Slovénie nous avons eu l’occasion d’expérimenter 6 logements de vacances. De la maison à la chambre d’hôte en passant par l’appartement et ce à travers tout le pays.

Nous avons pu remarquer que :

– Il existe un bon choix de logement sur le marché.

– Nous avons effectué les réservations des mois en avance nous donnant l’avantage sur le choix

– Même si tous les prix existent, le poste logement dans le voyage représente un sérieux poids. Sans être chers, je dirai que les prix avoisinent pratiquement ceux de Belgique ou de France

-Tout les logements que nous avons expérimentés étaient relativement simples, d’un bon confort avec l’équipement standard adéquat. L’équipement cuisine était généralement un peu juste.

– Tous d’une propreté irréprochable.

– Ce qui m’a marqué le plus, c’est la qualité de la literie dans chacun des logements.

– Je crois que le sommeil est bien respecté en Slovénie, bruits quasi inexistants la nuit.

– L’accueil, excellent, est fait par le propriétaire dans la majorité des cas. Beaucoup d’informations données ou disponibles. On sent que l’on peut compter sur eux en cas de problème mais si ils restent discrets pour votre confort.


 

Jour 8

Aujourd’hui, direction le centre de la Slovénie avec Ljubljana la capitale qui va nous servir de camp de base pour les 3 prochaines nuits.

Nous avons 75 kilomètres à effectuer depuis Otocec. Bien sûr nous ferons des arrêts en cours de route pour continuer à découvrir ce joli pays. Comme vous pourrez le lire plus bas, ce sont des expériences bien différentes qui nous attendent au cours de cette journée…

Non loin de la ferme se trouve le château de Otocec (XIIIe siècle ?). Celui-ci est construit sur un îlot de la rivière Krka. Aujourd’hui le château est devenu un hôtel de luxe. Le cadre est idyllique une fois de plus. Nous resterons une bonne partie de la matinée à flâner sur l’îlot autour du château…

La rivière Krka depuis un de ses nombreux ponts en bois…

La rivière Krka

Un autre pont en bois. Celui-ci relie l’îlot où se trouve le château.

Rivière Krka et château d'Otocec

 

Rivière Krka en Slovénie

La château de Otocec

Château Otocec - Slovénie

Après avoir fait le tour de cette merveille, nous remontons en voiture.

Au lieu de prendre l’autoroute nous menant directement à Ljubljana, nous empruntons une route secondaire dans la vallée de la Krka qui relie Novo mesto à Krka. Route sans grand intérêt finalement. En cours de chemin, nous décidons de faire  un arrêt à Zuzemberk qui posséderait un château sympathique à visiter. Sans le savoir, nous y débarquons en pleine fête médiévale…

Le château est sympathique mais ne vaut pas un grand détour à mon avis. Par contre grâce à cette fête, notre visite sera plus authentique avec un bond en arrière dans une époque médiévale lointaine…

IMG_20190714_125044 (2)

Une fois de plus nous n’échapperons pas à l’orage (heureusement souvent bref), tout le monde aura l’occasion de se réfugier sous les vestiges du château. Pourtant ce sera la dernière fois que nous croiserons la pluie en Slovénie, le reste de notre voyage se déroulera par très beau temps avec des températures nettement plus élevées…

IMG_20190714_132931 (2)

IMG_20190714_133511 (2)

Nous reprenons la route pour effectuer les derniers kilomètres qui nous séparent de la capitale Ljubljana.

Nous avons réservé un appartement qui se trouve légèrement en dehors du centre-ville.

Appartements Blumauer- Ljubljana

Situé en dehors du centre-ville à environ 1 kilomètre de celui-ci, à quelques pas du quartier Mirje. Dans un quartier calme composé essentiellement de cités résidentielles. L’appartement bien que simple et basique comporte tout le nécessaire pour un séjour réussi. Une place pour la voiture est même prévue (du luxe pour la ville). Andrej, le propriétaire, nous accueille avec un grand sourire et sera toujours au petit soin pour nous lors de notre séjour. Il n’est pas avare non plus en bons conseils…Bref, une bonne adresse au rapport qualité-prix intéressant car se loger en ville, une capitale qui plus est, est souvent coûteux.

IMG_20190714_152240 (2)

Bien installés, nous effectuons quelques courses rapides dans un magasin Mercator à quelques centaines de mètres de là et ensuite nous partons vers le Musée du chemin de fer slovène. Situé au Nord de la ville, nous nous y rendons en voiture. Je ne suis pas spécialement passionné de train mais j’étais curieux de le visiter après en avoir lu de bons échos sur Slovénie Secrete 

Et effectivement, ce musée à de quoi ravir. Dans une atmosphère étrange, sont exposées des machines d’un autre temps dans un état d’entretien impeccable. L’extérieur du musée est aussi surprenant…

Musée du train Ljubljana

Musée du chemin de fer à Ljubljana

Musée du train - Ljubljana en Slovénie

Une visite vraiment décalée, j’ai beaucoup apprécié !

Après avoir dîner dans notre appartement, nous faisons une première incursion dans le centre-ville de Ljubljana pour profiter de cette belle soirée !

Passage sympa et amusant au musée de l’illusion, une première pour chacun de nous quatre.

Par moment, notre famille peut être très très bizarre, surtout ma femme et mes enfants…

IMG_20190714_221214 (2)

À la sortie du musée, Ljubljana se trouve plongée dans la nuit.

Vue sur le château…

Ljubljana la nuit

Ljubljanica, la rivière qui traverse la capitale

Le soir au bord de la Ljubljanica

Enfin nous terminons ce premier contact avec Ljubljana en dégustant une glace chez Cacao, glacier réputé de la ville…

IMG_20190714_221658 (2)

Jour 9

Bien que logeant à Ljubljana depuis la veille, nous ne resterons pas dans la capitale aujourd’hui. Nous partons explorer la mine de mercure de Idrija et l’hôpital des partisans près de Cerkno.

Ljubljana → Idrija = 60 km

Idrija, il y a très longtemps d’ici, fût une petite ville très riche grâce à ses mines de mercure. C’est ici d’ailleurs que se trouve la deuxième plus grande mine de mercure au monde.

Nous allons d’ailleurs la visiter, elle porte le nom de Antonijev Rov. Situé au centre de la petite cité, la mine a fait les beaux jours de la ville et même de la région. Elle n’est plus en activité aujourd’hui. Seules maintenant les touristes y pénètrent encore. Agréable et ludique visite pour ce voyage au centre de la terre…

Mine de mercure à Idrija

IMG_20190715_102809_1 (2)

Mine de mercure à Idrija en Slovénie

90 minutes plus tard, nous revenons à la surface pour continuer de poursuivre nos découvertes. Petite balade à travers la cité d’idrija. Nos pas nous conduisent jusqu’au pied du château de la ville, le Gewerkenegg. D’apparence peu attirant, ce château qui abrite parait-il un très beau musée municipal, cache une cour intérieure de toute beauté.

Cour intérieure du Château Gewerkenegg à Idrija en Slovénie

Un peu plus tard, nous allons profiter de l’heure du déjeuner pour goûter une spécialité locale que l’on nomme zlikrofi, des tortellinis épicés et farcis de divers variantes. C’est à la Gostilna Pri skafarju (centre-ville) que nous nous délecterons de ce plat bien sympathique.

Tout en digérant cet agréable met, nous partons vers l’hôpital des partisans de Franja, situé dans la région de Cerkno à environ 25 kilomètres de Idrija.

L’hôpital des partisans de franja est en fait un hôpital clandestin qui durant la seconde guerre mondiale soigna de nombreux partisans yougoslaves et étrangers. Ils furent près de 600 à être soignés ici même dans cet hôpital de fortune composé d’une douzaine de cabanons cachés au fond d’une petite gorge aux falaises abruptes.

Visite bien agréable tant à la fois pour la beauté de l’environnement que pour l’aspect historique, social et émotionnel.

Hôpital partisans Franja

 

Hôpital des partisans Franja en Slovénie

Retour vers Ljubljana.

Dés le début de soirée nous profiterons de nouveau du centre-ville pour nous détendre un peu et nous balader tranquillement aux abords de la rivière qui serpente à travers la capitale, la Ljubljanica.

Ljubljanica

Capitale du pays mais capitale à taille humaine où l’on ressent vraiment une douceur de vivre…

IMG_20190715_200543 (2)

…des quartiers à l’atmosphère villageoise…

Atmosphère villageoise de Ljubljana

Vers le château de Ljubljana sur les hauteurs de la ville…

La vue depuis les environs du château

Vue sur Ljubljana en soirée


La cuisine en Slovénie

Voilà notre retour d’expérience de 18 jours passés en Slovénie et après avoir découvert une douzaine de restaurants sans compter les snacks, pizzerias et autres boulangeries.

La cuisine slovène malgré la petite taille du pays varie très fort d’une région à l’autre, celles-ci proposant chacune leurs spécialités.

La cuisine slovène est généralement simple mais copieusement servie. Il est presque impossible de cumuler entrée, plat et dessert excepté pour les ogres. La viande tient la vedette quasiment partout, un peu moins en bordure d’Adriatique.

Le pain : Acheté en boulangerie ou déguster à la table d’un restaurant, nous l’avons toujours trouvé très bon, voire excellent.

La soupe : très présente en Slovénie, nous en avons dégusté plusieurs fois (champignons, truffes, viandes…) et toujours le même verdict, excellente (assiette très généreuse)

La viande : très consommée par les slovènes. Nous avons souvent consommé du porc qui semble être la viande reine mais le boeuf et le veau ont une petite place aussi dans les menus. Par contre, peu de viandes blanches. Nous avons mangé à plusieurs reprises des plats pour 2, composés exclusivement de diverses viandes préparées simplement, parfois panées. Peu ou pas de plats cuisinés en sauce sauf dans les restaurants proposant une cuisine plus élaborée.

Le poisson : très présent sur la côte, moins ailleurs. Volontairement, nous avons attendu notre passage à la côte pour en manger. Il est préparé simplement, souvent en grillades. Sur les cartes, beaucoup de poulpes, calamars, anchois, toujours très bons et souvent grillés aussi.

En accompagnement : le plus souvent nos plats étaient accompagnés de pommes de terre. À une reprise, j’ai eu l’occasion de goûté la polenta (farine de maïs) dont j’ai moyennement apprécié son goût.  Les légumes ne sont pas oubliés non plus, parfois servis très généreusement…

Le risotto : Souvent proposé, toujours très bon. Je me souviens d’un risotto aux champignons à tomber par terre !

Le vin : nous l’avons toujours consommé au verre, sans vouloir y mettre le prix car nous ne sommes pas fan d’alcool. Vraiment pas terrible, sauf le Malvazija, un vin blanc sec plutôt acceptable. Pour une qualité minimum, il faut mettre le prix.

Les desserts : là on touche un de mes points sensibles. La Slovénie possède une belle variété de douceurs. La célèbre kremna rezina que l’on trouve partout autour du Lac de Bled, j’en ai mangé plusieurs fois et c’est hors région de Bled que je l’ai plus appréciée curieusement. J’ai goûté également la gibanica  (Est Slovénie) que j’ai moyennement aimé. L‘izolanka (à Izola) est pas mal non plus. Plus tous les autres dont je ne connais pas le nom et que j’ai pour la plupart tous aimés.

Le café : de ce que j’ai pu apercevoir, le slovène aime le café. Sans hésiter, il est toujours très bon. Pour les autres boissons à base de café comme par exemple le cappuccino ou le latte, excellents aussi !

En-cas/snacks : nous ferons une grande consommation de burek (pâtisserie fourée de viande mais le plus souvent farcie de fromage, pomme ou épinard) nourrissant et bon marché, on en trouve un peu partout. Les cevapcici, rouleaux de viandes hachées et grillées servies dans un pain avec des oignons ou/et du fromage frais. c’est riche et gras mais c’est scandaleusement délicieux !

Les pizzas : L’Italie est toute proche et cela se sent. On en trouve partout, elles sont énormes et délicieuses…

Jour 10

Aujourd’hui c’est une journée 100% Ljubljana. Découverte de l’essentiel de la capitale par une balade tranquille sous un beau ciel bleu.

Comme à chaque fois que nous avons quitté l’appartement pour nous rendre dans le centre de la ville, nous avons longé Mirje. Mirje est l’ancienne muraille qui entourait Emona, l’ancienne Ljubljana. Ce mur a 2000 ans d’âge…

Le mur romain de Mirje à Ljubljana

Krakovo, village dans la ville où sont cultivés de grands jardins.

Les jardins de Krakovo à Ljubljana

 

Entrée dans le centre historique de Ljubljana.

IMG_20190716_105229 (2)

Trg Republike, exemple d’architecture de l’ancien bloc de l’Est.

Trg republike à Ljubljana

Un aperçu du triple pont de Ljubljana (Une photo aérienne est bien mieux pour observer cette ouvrage du réputé architecte Plecnik, à voir ici).

IMG_20190716_115015 (2)

La Ljubljanica et le triple pont de Ljubljana

Le pont aux dragons, un des symboles de Ljubljana.

Le pont aux dragons, un des emblèmes de Ljubljana

Passage et arrêt au marché de Ljubljana pour une pause déjeuner.

Dégustation de cevapcici, un en-cas terriblement délicieux…

Poursuite de la promenade à travers la vieille ville de Ljubljana

Ljubljana - Slovénie

Vieille ville de Ljubljana

On termine par ce magnifique point de vue sur la Ljubljanica.

Ljubljana, capitale verte

De là nous rentrons faire un petit break à l’appartement avant de revenir dans le centre de la ville en début de soirée.

Promenade et détente au bord de la rivière avant de nous rendre dans un restaurant situé dans le quartier Krakovo à l’ambiance très villageoise.

IMG_20190716_181821 (2)

Dîner pantagruélique avec ce plat pour 2 au restaurant Trnovski Zvon.

 


Le Cokta, un curieux soda slovène

Même texture, même couleur, presque le même nom, et proche aussi pour le goût, le Cokta est quasi identique au Coca-Cola. Ce soda a été créé en Slovénie dans les années 50 pour remplacer le soda américain durant l’ère socialiste de la Yougoslavie.

Ne contenant ni caféine, ni phosphore, il est constitué d’un mélange de 11 plantes.

Durant ce séjour, mes enfants ont rapidement carburé à ce soda. Je vous avoue que j’en ai bu plus d’un aussi. Plus sain, un goût de plantes prononcé, ma foi le cokta se laisse boire et à l’avantage de nous changer du goût du soda américain. 

Cokta, le soda slovène


 

Jour 11

Cette matinée est celle de notre départ de Ljubljana. Nous quittons l’appartement de Andrej de bonne heure. Changement de décor pour les prochains jours puisque nous prenons la direction de la côte slovène sur la mer adriatique.

Comme toujours, des arrêts découvertes sont au programme de cette journée de transfert.

Notre premier arrêt en direction de la mer est la découverte du Château de Predjama. Predjama est à environ 60 kilomètres de Ljubljana et approximativement à mi-chemin entre la côte et la capitale.

Le Château de Predjama (XIIIe siècle) est édifié à flanc de falaise, au dessus d’un gouffre karstique, pour rendre difficile son accès.

Une bien belle visite à effectuer, qui à mon sens fait partie des lieux incontournables à voir en Slovénie.

Le Château de Predjama

Visite du Château de Predjama

La grotte à l’arrière du château qui servait de replis mais qui était aussi le premier repaire avant la construction du château.

Le château de Predjama en Slovénie

La belle découverte du château de Predjama effectuée, nous partons vers la réputée et très courue Grotte de Postojna.

Distante d’à peine 10 kilomètres du château de Predjama, la Grotte de Postojna est la plus grande attraction slovène. Des milliers de visiteurs s’y sont déjà engouffrés, normal étant donné son énorme taille et sa richesse intérieure.

Je ne ferai pas la visite, je resterai à l’extérieur avec notre chienne, me baladant dans les environs. J’aurai donc les photos et le compte rendu de mon épouse et de mes enfants à vous partager.

Un petit train touristique emporte les visiteurs vers l’intérieur, la poursuite de la visite s’effectuant à pieds.

Grotte de Postojna

Grotte de Postojna - Slovénie

La grotte de Postojna en Slovènie.

Mon épouse et mes enfants ont beaucoup apprécié cette visite, voici quelques uns de leurs mots à la sortie : « impressionnant », « particulier » « grotte très longue »…

En quittant la grotte de Postojna, on s’est fait plaisir avec la petite douceur slovène : kremna rezina ou kremsnita

Kremna rezina, douceur slovène

Nous reprenons la route mais un dernier arrêt nous attend avant d’arriver à Piran sur la côte slovène.

35 kilomètres avant Piran, nous quittons l’autoroute pour nous rendre à Hrastovlje. Ce village possède une église apparemment banale mais c’est tout le contraire, en effet, l’intérieur de l’église Sainte-trinité est entièrement recouvert de fresques dont une fameuse représentation de la danse macabre. Simplement superbe, malheureusement les photos sont interdites à l’intérieur.

Une journée supplémentaire de bien remplie avec de très belles découvertes, il ne nous reste plus qu’a rejoindre le bord de l’Adriatique, à Piran exactement, où nous y resterons les cinq nuits suivantes.

Apartment Bruna – Piran

Situé en hauteur dans le quartier qui fait face au port de Piran et seulement accessible par une ruelle en escaliers, l’appartement est situé en rez-de-chaussée d’une belle et grande maison dont les propriétaires habite la partie supérieure. Plutôt petit mais comprenant tout le confort nécessaire, dans une propreté absolue. Literie d’excellente qualité également. Une terrasse bien agréable permet de jouir de l’extérieur. Au bout de deux ou trois minutes de marche à travers des ruelles en escaliers de pierre, on atteint directement le coeur de cette cité magique qu’est Piran. Les propriétaires,  résidant juste au dessus, sont discrets mais aussi très accueillants (merci pour le délicieux vin blanc dégusté sur votre terrasse !)

Peu de temps après notre installation nous partons faire une première découverte de cette superbe cité vénitienne en déambulant au hasard des rues et ruelles…

Ruelle de Piran

Port de Piran

Maisons de Piran

En soirée, nous ferons l’expérience d’un chouette restaurant, du nom de Fritolin Pri Cantini. Une sorte de self-service puisque l’on passe commande et on réceptionne ses plats à travers une fenêtre. Seules quelques tables sont disponibles juste devant le restaurant, d’autres sont à disposition sur la petite place publique tout à côté. Ce restaurant est spécialisé dans les fritures et grillades de poissons et fruits de mer. Doux et savoureux moment vécus cette soirée-là…

Jour 12

Cette douzième journée de voyage à travers la Slovénie se déroulera en dehors de Piran. Effectivement, nous quittons la cité vénitienne pour aller découvrir le haras de Lipica situé dans le village du même nom, à quelques pas de l’Italie.

C’est une visite qui est surtout destinée pour ma fille car elle est raide dingue des équidés, elle en possède d’ailleurs un, plutôt une et de race frison.

Lipica est en fait le lieu de naissance du lipizzan, ce cheval qui est de par nature blanc mais pas toujours…

Nous aurons droit à une visite guidée du haras (en français !) qui est gigantesque et très bien entretenu. Nous assisterons aussi à un entrainement de plusieurs cavaliers. Pour terminer et pour le plus grand plaisir de ma fille Flavie, nous pourrons déambuler librement à travers quasi toutes les installations du haras y compris les boxes remplis de dizaines de lipizzan…

Une matinée instructive dans un cadre idéal pour les amoureux des chevaux…

Haras de Lipica

Haras de Lipica en Slovénie

Entrainement cheval lipizzan à Lipica

De Lipica nous partons ensuite vers une autre découverte d’un tout autre genre, une visite dont j’en attendais beaucoup, les grottes de Skocjan.

IMG_20190718_144223 (2)
Point de vue près de l’entrée des grottes de Skocjan

Les grottes de Skocjan sont composées de 11 grottes, l’une d’entre elles, la grotte du silence a une surface de 12000 m², ce qui fait d’elle la plus grande d’Europe et une des plus belles au monde…

Les grottes de Skocjan sont impressionnantes par la hauteur de ses galeries. Je le confirme, c’est tout simplement incroyable et exceptionnellement beau…et effrayant à la fois, je ne faisais pas le malin sur le petit pont suspendu à 80 mètres au dessus de la rivière dans la plus grande salle…

Je n’ai aucune photo à vous montrer pour la bonne et simple raison qu’elles sont interdites dans les grottes…mais en tapant « grottes skocjan » dans votre moteur de recherche favoris, vous pourrez dénicher quelques superbes photos de l’endroit.

Les grottes de skocjan se trouvent ici sous mes pieds. On peut apercevoir un pont que l’on emprunte après être sorti des grottes. Une magnifique balade en extérieur est d’ailleurs possible.

IMG_20190718_144017 (2)

À la sortie des grottes…

En sortant des grottes de Skocjan

Après la découverte de ces grottes dignes d’apparaître dans les décors du film ‘Le Seigneur des anneaux’, nous rentrons vers Piran pour y passer une soirée tranquille et profiter de la cité la nuit venue…

Jour 13

Rien au programme de cette treizième journée, sauf détente et farniente. Piran est l’endroit idéal pour ce genre d’activité.

Mais pas pour moi, si vous commencez un peu à me connaître, vous savez que je ne sais pas rester longtemps en place, j’ai toujours besoin de découvrir de nouvelles choses ou m’imprégner des lieux où je me rend. Laissant ma petite famille profiter d’une grasse matinée bien méritée, je quitte l’appartement relativement tôt pour visiter la ville encore endormie cependant avec un soleil déjà bien généreux.

Ciel bleu azur sur Piran

La vue de Piran depuis ses remparts est magnifique…

Vue de Piran

 

Retour dans la ville…

Piran - Slovénie

Le fameux campanile de Piran et une vue sur la côte…

 

La place Tartini vue depuis le campanile

Place Tartini, Piran

IMG_20190719_092055_1 (2)

Dans le cloître du monastère de Piran…

Monastère de Piran

La fin de matinée se termine autour d’un petit café avec ma petite tribu réunie…

 

L’après-midi sera 100% détente avec sieste, plage et baignade…Vive Piran, Vive l’Adriatique !

Nous nous écartons un peu du centre de Piran pour être plus au calme. À savoir qu’il n’y a pas ou très peu de plage de sable ici en Slovénie, mais on sait quand même bien en profiter !

IMG_20190719_163118 (2)

IMG_20190719_173924 (2)

Comme l’Italie n’est pas très loin, on profite d’une bonne pizza le soir sur la terrasse de la pizzeria Petica et d’un cocktail pour finir la soirée chez le très chouette 80s caffe bar

 

Jour 14

Pour cette journée, place au sport. En effet, nous louons des vélos pour explorer la côte slovène. Il est effectivement possible de traverser d’un bout à l’autre le littoral de la Slovénie par voie cyclable. C’est le programme de notre journée sauf que nous ne ferons pas tout le littoral…

Un bon petit déjeuner pour nous remplir d’énergie et après avoir pris en charge les bicyclettes dans Piran, nous partons à l’aventure sur la piste ‘Parenzana’, ancienne voie de chemin de fer qui longe de prés ou d’un peu plus loin le littoral slovène.

Superbe parcours presque exclusivement sur piste cyclable et quand ce n’est pas le cas ce sont de petits chemins bucoliques. Parcours varié puisque par moment on pédale en bord de mer, on traverse aussi des marais salants, plus tard on emprunte des tunnels réservés exclusivement aux piétons et cyclistes et on peut aussi se retrouver au milieu de vignes…

En direction des marais salants de Secovlje faisant frontière avec la Croatie, en passant par Portoroz, station chic de la côte slovène.

Piste cyclable sur le littoral slovène

La station de Portoroz, Slovénie

IMG_20190720_103413 (2)

À Secovlje, nous faisons demi-tour pour revenir sur nos pas. Une fois arrivé à Portoroz, nous prenons la direction de Izola, autre petite ville côtière pour une ballade à travers tunnels et vignes…

Tunnel pour cycliste en Slovénie

Parenzana, piste cyclable en Slovénie

Voilà Izola  qui se profile au loin avec son église bien reconnaissable…

IMG_20190720_122149_1 (2)

Le centre-ville d’Izola m’a d’emblée séduit. Il est très coloré et surtout moins touristique que Piran

 

Nous en profitons pour nous arrêter et faire une pause déjeuner en bordure du port de Izola chez Slascicarna Jadran Pri Ekremu. Je vais prolonger cette pause avec une douceur locale : l’Izolanka. Vous ne pouvez pas imaginer tout les sacrifices que je dois endurer pour avoir du contenu à mettre sur le blog…

Péniblement, nous remontons sur nos bicyclettes pour revenir vers Piran.

Après être rentré tant bien que mal sous un soleil de plomb, nous allons passé un peu de bon temps au Caffe Neptun à Piran où ils servent un excellent café et d’autres délicieuses boissons. Durant ces quelques jours à Piran, nous y passerons régulièrement.

Caffe Neptun, Piran

La soirée venue, nous allons nous installer à la table de Gostisce Pirat pour se régaler d’excellents mets…Je me répète mais voyager n’est pas toujours facile !

Jour 15 

Dernière journée sur Piran déjà. Nous allons la laisser se dérouler paisiblement. En matinée, promenade tranquille dans le labyrinthe de ruelles et maisons de la cité vénitienne. On ne s’en lasse pas…

Dans le courant de l’après-midi après une sieste bien méritée, direction Koper à environ 20 kilomètres de Piran. Cette ville portuaire de Slovénie possède également en son sein quelques jolis édifices notamment autour de sa place, nommée Titov Trg.

IMG_20190721_181726 (2)

Comme il n’existe pratiquement aucune plage de sable, le slovène récupère toute partie du bord de mer qui peut servir pour la détente et la farniente…

Plage de koper

Titov trg, coeur historique de Koper avec le très beau palais prétorien.

Titov trg à Koper en Slovénie

Koper, Slovénie

Ne jamais se priver des douceurs locales. Un commandement qu’on exécute avec plaisirs ici à Koper à quelques pas du palais prétorien.

Petite pause chez Sclascicarna pasticceria Dehar pour goûter leurs produits maison…

Poursuite de la balade dans les rues et ruelles de Koper…

IMG_20190721_180218 (2)

Ville de Koper sur le littoral sovène

Voilà pour la découverte de Koper où la présence touristique est quasi inexistante…

Retour vers Piran avec une journée qui tire peu à peu à sa fin.

Reflet du soleil à Piran

Isabelle mon épouse aura la bonne idée de se rendre au sommet du campanile pour assister au coucher du soleil.

Coucher de soleil à Piran, Slovénie

Pour terminer, séance baignade sous un soleil couchant, oui la vie est dure ici à Piran…

IMG_20190721_200936 (2)

Jour 16

Ce matin nous quittons définitivement Piran pour rejoindre le prochain logement qui sera en fait le dernier de notre périple à travers la Slovénie. Celui-ci sera situé à Dreznica juste à côté de Kobarid et donc retour en plein Nord et tout à côté du Parc National du Triglav pour boucler la boucle..

Mais auparavant et comme lors de chaque journée de transfert, des visites-découvertes de la région que nous traverserons nous attendent.

Sur les 140 kilomètres de transfert entre Piran et Dreznica, deux arrêts sont au programme, le premier dans le village de Stanjel et le second à Smartno dans la petite toscane slovène.

Stanjel est un petit village non loin de la frontière italienne. Il est situé sur le plateau de karst dominant la vallée de la Vipava.

Village de Stanjel, Slovénie

Le village est partiellement entouré de rempart. Bien que certaines zones semblent en rénovation, Stanjel est un lieu de balade bien agréable, ces murs sont mignons et coquets. On sent un réel effort pour remettre en valeur les vieilles bâtisses…

Dans le village de Stanjel en Slovénie

Maison fleurie à Stanjel, Slovénie

Une jolie maison à Stanjel

Le village de Stanjel est déjà en lui-même un petit bijou mais cela ne s’arrête pas là puisque un jardin vient compléter l’endroit, le Jardin Ferrari (qui n’a strictement rien en commun avec la célèbre marque automobile).

Le Jardin Ferrari est un lieu paisible à souhait et possédant quelques magnifiques créations…

Promenade dans le Jardin Ferrari de Stanjel

Depuis le jardin, quelques superbes points de vue sur la région de Stanjel et la vallée de la Vipava…

IMG_20190722_114313 (2)

Visite des Jardin Ferrari à Stanjel en Slovénie

Avant de quitter le jardin, nous avons rencontré son jardinier qui nous a raconté quelques anecdotes et partagé aussi la passion de son métier, il a voulu aussi absolument nous prendre en photo, pourtant l’endroit n’est pas très photogénique, vous êtes d’accord avec moi !?

IMG_20190722_120639 (2)

Visiter Stanjel c’est bien sympa mais y manger c’est bien aussi !

Déjà l’heure du déjeuner, nous n’hésitons pas un instant à nous rendre au restaurant qui sied dans les murs du château de Stanjel, le Bistro Grad Stanjel.

Au menu, entre autre choses, limonade maison (très courant ici en Slovénie) et en plat, un excellent jambon régional prsut accompagné d’une omelette aux fines herbes.

Bistro Grad Stanjel

Nous reprenons la route en direction d’une région surnommée ‘la petite toscane slovène’, la Goriska Brda. Une région où les villages sont perchés sur des collines, celles-ci étant recouvertes de vignes à perte de vue…

J’avais pointé le village de Smartno comme arrêt dans cette petite région.

Peu avant le village de Smartno se trouve à hauteur de Gonjace une tour en béton. Aménagée d’escaliers, le point de vue depuis le haut de la tour est juste formidable !

Tour Gonjace près de Smartno

Formidable vue sur Smartno et la région de Goriska Brda !

Vue sur Smartno et la région de Goriska Brda

Petite pause à Smartno, on en profite pour en faire le tour, le village n’est pas bien grand mais est très esthétique…

Balade à Smartno

IMG_20190722_152319 (2)

Smartno, Goriska Brda, Slovénie

Nous remontons en voiture. J’aurai bien aimer m’arrêter dans le village de Kanal mais le temps va nous manquer, nous sommes attendu à Dreznica pour faire le check-in d’entrée de notre dernière location, dernière escale de notre circuit en Slovénie…

Notre dernière étape ne sera pas la plus banale de notre séjour slovène. La région de la vallée de la Soca est déjà splendide mais la situation de notre location ne fera qu’émerveiller nos sentiments. Voici le logement de notre trois dernières nuits en Slovénie…

Holiday Home Krn

Depuis Kobarid, gros bourg situé dans la merveilleuse vallée de la Soca, il faut prendre de la hauteur pour rejoindre le village de montagne Dreznica. Une fois le village atteint, il reste une minuscule route de campagne à emprunter, celle-ci amène à la petite maison perdue au milieu de la colline, endroit qui ressemble à mon sens à un paradis terrestre.

Nous avons été accueilli avec un verre de bienvenue par les très sympathiques Milena et Roman. La maison est entièrement isolée, la vue à 360° est fantastique. On peut y admirer le mont Krn qui domine la région. L’intérieur de la maison n’est pas sans reste non plus. Au rez-de-chaussée, tout a été conçu pour profiter au maximum de la nature environnante, même en se brossant les dents au lever le matin.

Bref, une situation de rêve, pas un bruit, une vue à couper le souffle, la nature à 100%, de la lumière à gogo…je me répète mais c’est un paradis. On s’est promis d’y revenir pour y passer plus de temps. Cet endroit permet de VRAIMENT se ressourcer…sans oublier Milena et Roman qui sont vraiment top !

Holiday Home Krn Dreznica, Kobarid

IMG_20190724_075001 (2)

 

Holiday Home Krn, Dreznica, Slovénie

Cette soirée là, après quelques achats effectués au Mercator de Kobarid, nous nous délecterons simplement de l’endroit, que faut-il d’autre finalement ?

IMG_20190722_175939 (2)

IMG_20190722_193349 (2)

Coucher de soleil sur Dreznica…

Coucher de soleil sur Dreznica, Kobarid, Slovénie

Jour 17

La journée commence bien ici à Dreznica, Kobarid. Mon lever matinal me permet de profiter de l’arrivée du soleil sur la colline, dans un calme seulement interrompu par le chant de quelques oiseaux et le bruit d’une rivière au loin…

Lever de soleil dans la vallée de la Soca

Lever de soleil, Mont Krn, Slovénie

Vue sur le village de Dreznica…

Dreznica, Kobarid, Slovénie

Le programme de cette dix septième journée : découverte de la cascade de Kozjak et remontée de la vallée de la Soca avec divers arrêts pour profiter de vue sur la rivière.

La cascade de Kozjak, sur le territoire de Kobarid, s’approche par un sentier piéton qui longe en bonne partie la belle et célèbre rivière Soca.

Vers la cascade de Kozjak

La rivière Soca

Pont en bois sur la rivière Soca

Le sentier d’approche de la cascade de Kozjak est déjà source d’une belle promenade…

IMG_20190723_102330 (2)

Enfin, au milieu de ce qui ressemble à un amphithéâtre, la cascade de Kozjak, une chute d’eau qui s’abat d’une hauteur de 15 mètres dans un bassin dont les eaux sont de couleurs turquoises…

La cascade de Kozjak en Slovénie

De retour à la voiture, nous remontons la rivière Soca vers le village du même nom en passant par Bovec où nous dévaliserons de burek une boulangerie. Ces burek que nous dégusterons en mode pique-nique au bord de la rivière verte émeraude.

La rivière Soca en Slovénie

Il faut du courage ne fusse que pour y tremper juste un bout de son doigt tellement elle est glacée par contre cette Soca est tellement belle, sa couleur est absolument fascinante…

IMG_20190723_123254 (2)

Un peu plus tard à hauteur du village de Soca, nous empruntons le sentier qui longe les petites gorges de la Soca…

Toujours cette même couleur…

Les petites gorges de la Soca

Petites gorges de la Soca, rivière en Slovénie

De la nous rebroussons chemin, pour revenir vers Dreznica. Nous ferons une petite halte pour observer cette fois les grandes gorges de la Soca.

Ces gorges sont formées par une succession de bassins aux passages relativement étroit. Ces grandes gorges de la Soca sont profondes de 15 mètres sur une distance de 750 mètres.

Pour terminer cette journée, direction Kobarid…

Kobarid, Slovénie

…et dîner chez Hisa Polonka, en ce qui me concerne je commanderai un plat traditionnel des bergers de la région, une sorte de tartiflette. Délicieux !

À la sortie du restaurant, balade au claire de lune dans Kobarid. 

 

Jour 18 

Pour terminer en beauté ce road trip slovène, deux découvertes sont prévues aujourd’hui, la première sera les Gorges de Tolmin et la suivante l’église de Javorca.

En route pour les Gorges de Tolmin (à 25 kilomètres de Dreznica) qui se trouvent tout au Sud du parc national du Triglav. Matinales, nous serons presque les premiers à pénétrer le site. Gorges de Tolmin

Au contraire des Gorges de Vintgar qui se visitent quasi en ligne droite, les Gorges de Tolmin se découvrent sur un parcours presque en étoile avec une succession d’aller et retour. Celles-ci m’ont moins convaincues cependant je dois bien admettre que les Gorges de Tolmin possèdent quelques endroits splendides à voir…

Découverte des Gorges de Tolmin

Visiter les gorges de Tolmin

Les Gorges de Tolmin, Slovénie

IMG_20190724_103738 (2)

La visite des Gorges de Tolmin terminée, nous récupérons notre voiture et partons à la découverte de l’église de Javorca. Bien que située sur les hauteurs de Tolmin, c’est une petite expédition pour atteindre cette église. En effet, il faut emprunter plusieurs kilomètres d’une route de montagne non goudronnée et bien sinueuse, une fois cette route terminée et la voiture stationnée, il ne reste plus qu’a monter à pied la pente finale sur plusieurs centaines de mètres avant d’atteindre finalement l’église…

L’église de Javorca est une église commémorative. Elle a été bâtie par des soldats austro-hongrois durant la première guerre mondiale en mémoire à leurs 2565 compères décédés dans la région. Tout ces soldats décédés ont d’ailleurs leurs noms gravés sur des panneaux de chênes à l’intérieur de l’église.

Découverte de l'église de Javorca Intérieur de l'église de Javorca

img_20190724_114541-2.jpg

Javorca, Slovénie

Voilà pour notre toute dernière visite de ce road trip à travers la Slovénie.

En soirée, nous nous rendrons au camping Lazar de Kobarid pour lequel son restaurant à bonne presse. Ce sera notre dernier repas en Slovénie, probablement pas le meilleur mais tout à fait acceptable…

Pour ma part, je dégusterai un ragoût de cerf accompagné de polenta (farine de maïs, plat slovène)


Retour vers la Belgique

Comme je l’ai déjà écrit plus haut, le retour sera long car nous ferons face à de nombreux chantiers en Allemagne. Nous y serons presque automatiquement arrêtés, ralentis dans les meilleurs des cas. Trajet retour effectué en journée, le dernier jeudi du mois de juillet (aucun problème à l’aller, nous avons traversé l’Allemagne et ses chantiers de nuit).


Budget pour voyager en Slovénie

Je ne vais pas vous parler du budget de notre road trip slovène car chaque voyageur voyage différemment…

Par contre je vais vous donner quelques chiffres qui pourront vous aider à planifier votre voyage en Slovénie (chiffres 2019).

Sur la route 

Vignettes autoroutes Autriche  18,40 €

Péage tunnels Autriche +- 20 €

Vignette autoroutes Slovénie (1 mois)  30 €

Prix moyen litre de diesel en juillet 2019 (Slovénie) 1.25 €

Parkings pour l’ensemble du voyage 81 €

Les logements

Prix moyen des logements que nous avons occupés (maison, appartements et chambres d’hôtes) 115 € par nuit pour 4 personnes.

La taxe de séjour était généralement incluse dans le prix des logements sinon il faut compter environ 2.5 €/pers/jour.

Surtaxe pour chien (deux logements nous ont réclamés une surtaxe pour le chien et le nettoyage supplémentaire qui en découle) Un logement 5 €, l’autre 10 €.

Se restaurer

Prix moyen d’un restaurant (entrée + plat + verre de vin + eau)  +- 25 €/personne

Prix moyen pizzeria (pizza + verre de vin + eau) +- 10€/personne

Prix moyen en-cas style burek +- 1,5 €/burek

Prix moyen d’une glace deux boules +- 2€

Prix moyen d’un cocktail (à Piran par exemple) 5 €

Activités

Location d’une barque pour 4 personnes (à Bled par exemple) 20 €

Location d’un vélo à la journée 15 €

Luge d’été 10 €/descente

Visites 

Châteaux, monastères, grottes, gorges, musées…. 18 entrées payantes pour un total par personne de 120 €


 

J’espère que ce récit de notre voyage à travers ce beau pays vous a plu. J’espère également que vous trouverez quelques réponses à vos questions si vous prévoyez un voyage en Slovénie.

Frédéric et sa tribu

IMG_20190722_120612_1 (2)
Jardin Ferrari à Stanjel

 

2 réponses sur « 18 jours de road trip à travers la Slovénie »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s