Le Parc National Peneda Gerês (part1)

Partie 1 de notre road trip portugais  (retrouvez ici les autres parties de notre voyage)

C’est après un voyage de 1750 kilomètres (avec une escale, on n’a plus vingt ans…) et avoir traversé la France de haut en bas et le Nord de l’Espagne que nous avons pénétré dans le Portugal directement par le Parc National Peneda Gerês.

Celui-ci se situe au Nord-Ouest collé à l’Espagne, à une centaine de kilomètres de Porto. D’ailleurs le Parc est transfrontalier puisqu’il déborde aussi en Espagne. Il est en quelque sorte à cheval sur les deux pays. Créé en 1971 et d’une superficie de 72000 ha, il est le seul parc national du pays. Il comporte des dizaines de villages dont beaucoup sont restés comme à leurs origines il y a quelques siècles.

C’est à l’intérieur du Parc, dans le village de Paradamonte, que nous avons posé nos valises pour cinq nuits. La maison, Casa Velha, était parfaite, son environnement exceptionnel. Une surprise nous attendait, en effet, une piscine a été installée récemment. Le voyage commençait bien…

IMG_20180716_085401

hdr

 

Une vue du parc depuis notre chambre…

IMG_20180716_085011

J’ai connu un choc en arrivant à cette maison, il y avait des orangers un peu partout (bin oui, je ne suis pas un grand voyageur…) J’ai pour habitude d’acheter des oranges au supermarché et là, incroyable, il me suffisait de tendre le bras pour les cueillir. Je ne vous dis pas leurs saveurs…un délice !

Après avoir fait quelques courses pour remplir le frigo dans un…intermarché (si si…) à Ponte da Barça (petite ville la plus proche, environ 10 km) nous étions prêts pour commencer à découvrir la région le lendemain matin.

JOUR 1 :

Lindoso fût notre premier point de découverte. Dernier village portugais avant la frontière espagnole, Lindoso nous a directement séduit. Petit, discret, calme et très peu de touristes.

IMG_20180716_101141

La particularité de nombreux villages du Nord du Portugal est de posséder des « espigueiros » ou en français des greniers à grains. Lindoso est reconnu pour en posséder un certain nombre. Je n’ai pas compté mais effectivement, c’est un véritable champs d’espigueiros. De plus beaucoup ont l’air d’être toujours en fonction.

IMG_20180716_093742

IMG_20180716_093835

C’est ici aussi que nous avons fait nos premières rencontres animales (il y en aura beaucoup d’autres, vous verrez). Dans le Nord du Portugal, il ne faut pas s’étonner de rencontrer des animaux au détour d’un chemin, c’est normal.

IMG_20180716_094046

Mais nous, on avait le nôtre aussi…pour nous protéger au cas où, mais seulement au cas où…

IMG_20180716_094448

Lindoso a aussi la chance d’avoir un château relativement bien conservé ce qui nous emmène dans une belle ballade médiévale…

IMG_20180716_105149

Avec aussi de jolies vues…

IMG_20180716_103528IMG_20180716_103102

À une quinzaine de kilomètres de là, Soajo fût notre second arrêt.  Soajo est un village plus touristique dans le Parc National.

Dés l’entrée du village, nous fûmes accueillis personnellement…

IMG_20180716_112825

Soajo est réputé aussi pour ses espigueiros, ici ils sont posés à même la roche.

IMG_20180716_113935

Belle balade dans le village, très ancien aussi. Maisons aux blocs de pierre partout. Nous y reviendrons plusieurs fois, notamment pour y prendre le départ d’une randonnée mais aussi pour nous restaurer car l’endroit comporte quelques belles adresses régionales. C’est là aussi que nous nous restaurerons le midi avec un bon sandwich.

IMG_20180716_115906

IMG_20180716_120351

En quittant le village nous retrouvons notre hôtesse d’accueil (remarquez comme elle est bien élevée, elle marche sur le trottoir…)

IMG_20180716_123341

Nous reprenons la route et empruntons le chemin qui va de soajo à Castro Laboreiro. Route de montagne à travers la Serra da Peneda qui est apparemment conseillée pour sa beauté.

Effectivement, route montagneuse aux points de vue sublimes. Les paysages sont magnifiques tantôt verdoyants, tantôt rocailleux. Et bien sûr, toujours nos belles rencontres…

IMG_20180716_141047

IMG_20180716_141016

IMG_20180716_141350

Nous traversons quelques villages superbes dont ici Roucas, aux jardins et cultures en escaliers.

IMG_20180716_142951

Nous arrivons à Castro Laboreiro, petit village qui marque la fin du Parc National côté Nord.

Le Portugal comporte évidemment de nombreuses églises. Cependant elles sont toujours très différentes d’une région à l’autre voire même d’un village à l’autre.

IMG_20180716_151026

Sur les places des villages, vous trouverez pratiquement toujours une croix et parfois comme ici à Castro Laboreiro, il y en aura même deux !

IMG_20180716_151106

La partie ancienne du village est vraiment très…ancienne.

IMG_20180716_155931

Le village possède aussi un joli et ancien pont en pierre de granit, à partir duquel se forme une cascade, le ponte Velha.

IMG_20180716_151607

IMG_20180716_152130

Il faut revenir vers le centre du village et prendre un sentier au paysage splendide…

IMG_20180716_153350

…pour pouvoir voir la cascade dans son ensemble. (en regardant bien, on aperçoit le ponte velha)

IMG_20180716_153842

Avant de quitter Castro Laboreiro comme il était environ 16h00, passage obligé par une pâtisserie. Au Portugal, ils sont fans de douceurs et ce à n’importe quelle heure !…et en plus elles sont délicieuses…

IMG_20180716_171512

Sur la route du retour vers Paradamonte, impossible de ne pas s’arrêter à Peneda pour admirer le sanctuaire Notre-Dame de Peneda. Celui-ci, en pleine montagne, perdu au milieu de nulle part dans la nature, se trouve au pied d’une falaise. On y accède facilement par voiture mais la plus belle voie d’accès se fait par un escalier. C’est la voie que nous avons choisie bien sûr. Une fois la voiture garée dans un parking au pied des escaliers, nous avons entrepris courageusement la montée parce qu’il faut bien avouer  que les marches à escalader sont nombreuses…mais cela vaut vraiment la peine de souffrir un peu pour pouvoir admirer les nombreuses chapelles placées dans l’ascension…

IMG_20180716_170840

…parce qu’une fois en haut, le bâtiment avec son chemin de croix pour y arriver sont superbes…

IMG_20180716_171712

Je suis resté en admiration devant ce travail de la pierre, et cela m’arrivera souvent durant ce voyage.

IMG_20180716_171817

Après une première journée bien remplie et riche en découvertes, nous avons dîné dans un restaurant de Soajo (à une dizaine de minute de notre logement) nommé Casa da Videira. Cuisine régionale sans prétention mais nous avons bien mangé. Du fromage local en entrée avec une soupe aux légumes (caldo verde), et en plat une espèce de carbonnades de viande mais dont j’ai oublié le nom…et aussi le vin régional : du vinho verde blanc (finement pétillant)

Jour 2 :

Après avoir arpenté la partie Nord la veille, cette fois nous prenons la direction Sud du Parc National.

Une journée bien remplie en kilomètres nous attend mais une fois arrivés sur place, les lieux à visiter seront concentrés dans une même région.

Nous empruntons de nouveau des routes de montagne sinueuses et très étroites et ce, pendant des kilomètres. Pas ou peu de véhicule croisé et, heureusement, vu l’étroitesse des routes. Pas une âme, pas un village mais un paysage toujours aussi beau. Puis tout à coup, l’asphalte laisse place aux pavés et immédiatement après nous apercevons un petit village dans lequel nous pénétrons, une seule route le traverse. Nous sommes à Germil. Quelques petites ruelles partent perpendiculairement à la route. Nous étions dans un autre monde, dans une autre époque. On se promet de s’arrêter le soir à notre retour qui devait se faire par la même route.

Un peu plus loin en traversant une autre petite bourgade, ce sont cette fois des chevaux qui gambadent paisiblement sur notre route…

IMG_20180717_111954

Quelques kilomètres plus loin, nous arrivons à notre première destination du jour mais qui ne fût pas simple à trouver. Cascata do Tahiti (près de Vilar da Veiga), en effet, se mérite. Nous avons monté une montagne des kilomètres durant, à travers, toujours, de petits chemins. Peu ou pas d’indication pour trouver l’endroit, on a dû se replier sur le GPS Google pour finalement atteindre le site.

On gare la voiture un peu comme on peut en bord de route et on remarque bien vite au nombre de véhicules que nous ne serons pas seuls dans le coin. Cet endroit est couru par les locaux lorsqu’il faut beau et chaud et c’était le cas ce matin là.

Au début l’accès se fait par des escaliers mais ensuite cela devient de la pierre et la descente est vraiment vertigineuse et assez sportive. Il faut absolument de bonnes chaussures. La cascade est divisée en plusieurs chutes d’eau et, entre elles, se forment des replats qui servent de bains naturels. Malheureusement, nous n’arriverons pas à trouver un passage pour arriver tout en bas et voir la cascade dans son ensemble, soit il fallait être un peu casse cou et prendre quelques risques, soit on a zappé le passage…

IMG_20180717_113357

IMG_20180717_114233

En tous cas, le site est complètement nature et vraiment grandiose. Cette cascade est la plus grande du Parc National Peneda Gerês. Le seul hic, c’est le monde qui s’y presse et comme ce n’est pas ma tasse de thé, on n’a pas vraiment traîner sur place. Si vous allez sur place un jour, je vous conseille d’arriver bien tôt pour profiter du cadre (nous étions là vers 11h)

IMG_20180717_114639

IMG_20180717_115901

Nous reprenons la voiture pour arriver quelques minutes plus tard au Miradouro da Pedra Bela. C’est un des plus beaux points de vue du Parc National et je confirme que le spectacle est au rendez-vous ! Nous avons passé quelques minutes sur place à profiter de la vue…

IMG_20180717_125301

Quelques encablures plus loin nous attendait une autre cascade, Cascata do Arado. C’est une des plus importantes du Parc et elle ne m’a pas déçu. Il est possible de s’approcher en voiture presque au pied de celle-ci mais il faut emprunter un chemin de terre poussiéreux et un peu chaotique pour la voiture. Sinon, dix à quinze minutes de marche plus tard vous y arrivez.

Pas mal de monde aussi à cet endroit, il est possible de se baigner dans la suite de la cascade ou même directement au pied de celle-ci.

Pour visionner au mieux la cascade, il faut emprunter le petit pont et ensuite monter une belle volée de marches à gauche du pont.

IMG_20180717_133245

J’ai vraiment adoré cette cascade !

IMG_20180717_133406

Sur le retour, nous avons fait un petit arrêt casse croûte quand l’occasion s’est présentée (ici à Campo Gerês, bien à l’ombre), nos estomacs criaient famines, midi était passé depuis bien longtemps. Par endroit, il n’est pas toujours facile de trouver des points de restauration.

IMG_20180717_155016

Comme promis le matin, sur le retour, nous faisons un arrêt à Germil. Nous parvenons à trouver un petit espace près de l’église pour garer la voiture.(Comme je vous ai dit plus haut, un seul chemin assez étroit traverse le village)

Cet endroit m’a donné la sensation de me trouver loin de tout, tout semble figé ici à Germil. Aucun touriste, pourtant des chemins de randonnées passent par le village. On dirait que le monde extérieur n’est pas arrivé jusqu’ici…

IMG_20180717_163849

IMG_20180717_172227

IMG_20180717_172424

Des panneaux indiquaient aussi un point de vue à partir du village, nous les avons suivi et cela valait le coup d’oeil…

IMG_20180717_164456

IMG_20180717_165520

Notre ballade dans Germil s’est terminée par une rencontre improbable avec une dame du village, je vous raconterai cette rencontre dans un autre article. Elle nous a vraiment touché.

Nous avons dîné le soir cette fois à Ponte da Barça, agréable petite ville à une quinzaine de kilomètres de notre maison à Paradamonte. Installés sur une petite place, le moment fût bien agréable pour nous quatre. Le restaurant Cantinho do parada nous a servi du gésiers de volailles en entrée, et pour ma part du poulpe grillé en plat accompagné d’un vinho verde rosé. Un délice et une adresse à ne pas manquer dans la région aussi bien pour son service que son cadre et surtout ses plats…

JOUR 3:

Après deux jours de voyage pour arriver au Portugal et deux premières journées riche en visites, nous avons décidé de faire une journée « relax ».

Pas si relax finalement car nous avons fait une randonnée en matinée au départ de Soajo. Nous apprécions aussi découvrir de beaux endroits à travers la marche, j’avais donc pointé quelques randonnées à faire durant ce voyage. Celle-ci était la première. D’une distance de 5,5 km, elle s’appelle « Caminho do páo e caminho do fé » (chemin du pain et chemin de la foi)

IMG_20180718_112002

La première moitié s’est résumée à une ascension d’un vieux chemin de pierre, qui devait probablement servir à transporter le grain vers les moulins et ensuite redescendre la farine vers le village. Montée technique, parfois raide, pourtant superbe.

IMG_20180718_102637

Une jolie vue sur Soajo et la région

IMG_20180718_103426

IMG_20180718_103526

 

IMG_20180718_103600

Et enfin la descente à travers des maquis pour revenir vers Soajo après un peu plus de deux heures de randonnée.

IMG_20180718_113216

IMG_20180718_113348

IMG_20180718_122812

Voilà pour notre découverte du Parc National Peneda Gerês. La région est très riche en découverte et mérite que l’on s’y attarde un ou deux jours de plus certainement.

Le prochain article vous présentera notre visite de  Ponte de Lima et Viano do Castelo, deux villes très différentes mais vraiment intéressantes, du Nord Portugal et qui sont hors Parc National.

A bientôt.

***Retrouvez-nous aussi sur Instagram pour d’autres photos et aimez-les parce que j’ai besoin de vous !

*** Visitez aussi notre page Facebook parce que j’ai besoin de nouveaux abonnés !

Merciiii !!!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s