Ballade intimiste dans Porto

Découvrir Porto de façon plus intime au contact d’un local s’exprimant dans la langue de Molière, tel était notre désir en venant dans la deuxième ville du Portugal. Quoi de mieux que de profiter du savoir d’un guide pour apprendre à mieux connaître sa cité !

Autant vous prévenir à l’avance, les guides francophones ne sont pas légion à Porto et donc il faut s’y prendre à l’avance et réserver si on veut avoir la chance de profiter d’une visite guidée privée.

Notre choix s’est porté sur Jorge de Balades à Porto. Jorge propose des visites sur différents thèmes. Nous avions envie d’en apprendre un peu plus sur le Porto moins touristique et donc plus réaliste. Nous avons donc choisi naturellement la visite « les chemins de traverses ».

Rendez-vous fixé au  Teatro Nacional São João sur la Praça da batalha

IMG_20180411_114024

Sous un beau soleil, pile à l’heure, Jorge nous demande directement : « Où sont les trappistes ? »…inutile de vous dire qu’il connaissait notre origine…

C’est parti…on suit le guide…

Porto, seconde ville du pays et première du nord, compte en son centre 250.000 habitants et avec son agglomération 2.500.000 personnes. C’est vous dire l’importance de la région qui regroupe pratiquement le quart de la population totale du pays.

La Praça da Batalha, où nous nous trouvons, était autrefois un lieu où s’est déroulé de nombreuses…batailles, à quelques dizaines de mètres du centre du Porto ancien, protégé à l’époque par sa muraille. Maintenant, cette place sert de rassemblement et point de départ au portugais pour manifester leurs mécontentements sur différents sujets…Batailles, on y est encore !

Un peu plus loin, nous arrivons au Jardim São Lãzaro. Jardin créer en l’honneur des dames. En pleine guerre, à quelques pas de lieux de batailles, le dirigeant local de l’époque créa ce jardin pour récompenser les femmes et leur faire garder espoir en des jours meilleurs…ça existe un homme comme celui-là ?!

À noter que Porto et ses jardins sont particulièrement bien fournis en camélias. Il en existe d’ailleurs un parcours à travers la ville (info office du tourisme).

IMG_20180413_110204

img_20180413_110312.jpg

IMG_20180413_111432

Pour poursuivre sur les jardins, on peut aussi appeler les Jardins de Porto (probablement ailleurs aussi !) ceux de l’Amour. Effectivement, le dimanche, pendant que les parents assistaient au concert joué par l’orchestre sur le kiosque, les enfants (ados…) s’éclipsaient à l’arrière, côté parc, pour retrouver leurs chéris ou leurs chéries…

Petit interlude, un conseil de notre guide pour les piétons ici en ville :

Ici à Porto, aux passages pour piétons il y a trois feux  : le vert, le rouge et le troisième c’est quand il n’y a pas de voiture…

Nous abordons maintenant le quartier Fontainhas. À l’intérieur de celui-ci, les patrons d’entreprises florissantes créèrent des îlots ouvriers pour y loger leurs personnels, permettant ainsi à ceux-ci d’être à proximité de leurs lieux de travail. Les employeurs nommèrent même certaines rues de leurs noms…

L’îlot ouvrier est constitué d’une voie principale agrémentée de multiples voies perpendiculaires. S’y trouvent des dizaines de « maisons » pour la plupart ne dépassant pas vingt mètres carré. On peut y apercevoir des lavoirs en devanture des maisons.

img_20180413_115301.jpg

N’ayant pas la place pour cuisiner dans leurs chez eux, il existait une salle à manger commune au fond de l’impasse. Celle-ci fonctionnait avec un agenda pour permettre à chacun de profiter du lieux. Sans oublier les sanitaires communs évidemment !

Par contre les occupants actuels essaient de rendre les lieux le plus agréable possible à vivre…et ils y arrivent plutôt bien !

img_20180413_115819.jpg

Nous arrivons aux abords du Douro, fleuve qui serpente à travers la ville et qui prend sa source en Espagne. Au-dessus de celui-ci sont installés non pas un pont métallique mais deux. En effet, Le Pont Dom Luis est le symbole de la ville de Porto et apparaît sur toutes les photos, pourtant un autre est bâti quelques centaines de mètres un peu plus loin, juste en dehors du centre ville, le pont Maria Pia. C’est un viaduc ferroviaire. On peut l’apercevoir au fond de la photo.

IMG_20180411_115924

C’est lui qui a été construit en premier par une équipe de Gustave Eiffel. Tandis que le Pont Dom Luis, le plus photographié, a été construit un peu plus tard par un disciple de G.Eiffel, un ingénieur belge…cocorico !!!  Tous deux ont été construit avant la tour Eiffel…

Nous n’avons pas approché le Pont Maria Pia mais il faut bien avouer que le Pont Dom Luis est un superbe ouvrage, Il a été terminé en 1888. Sa longueur est de 395 mètres et il pèse plus de 3000 tonnes. Son arche est considérée comme une des plus grandes arches au monde faite en acier. Sa particularité est qu’il est composé de deux niveaux. Le niveau inférieur sert au passage des voitures et piétons tandis que le supérieur est aménagé pour le métro et aussi les piétons.

IMG_20180411_121144

img_20180413_174203.jpg

Une véritable masse d’acier…

img_20180411_123044.jpg

En tous cas, je ne voudrais pas faire partie de l’équipe de maintenance du pont et devoir utiliser les escaliers en colimaçon…

img_20180413_171932.jpg

Notre visite se poursuit. Nous pénétrons dans le vieux Porto.

Dans le dédale des petites ruelles, les murs et façades des maisons sont peintes de multiples coloris. Ces différentes couleurs sont à l’origine des femmes du quartiers. En effet lorsque leurs maris pour la plupart pécheurs partaient en mer pour une longue période, celles-ci pour passer leurs temps et égayer leurs maisons fabriquaient de la peinture à l’aide des pigments naturels du sol et en recouvraient leurs murs. Belle idée non !?

 

img_20180413_140001.jpg

IMG_20180413_135828

C’est aussi dans ce quartier que se trouve la plus vieille maison de Porto. Datant du XIII ème siècle, construite en blocs de gré. Elle comporte cinq étages, fait rare à l’époque, on en déduit donc qu’elle a été bâtie par un marchand qui devait faire de belles affaires !!! Il avait fait construire aussi l’escalier. Escalier réduisant considérablement la ruelle et empêchant presque ainsi l’accès des voisins à leurs maisons…

IMG_20180412_120942

C’est dans ce quartier que nous avons terminé la visite.

Ce qui est relaté ici n’est q’une partie de la visite. Je n’ai pas voulu reprendre toute la visite au détail près pour respecter le travail de Jorge notre guide.

Nous avons passé plus de trois heures à marcher, discuter, rire et apprendre au côté de Jorge. Cela nous a permit de découvrir la ville sous un autre regard et surtout de mieux la ressentir.

D’autres infos sur Porto ?

– Idée Budget pour une escapade à Porto

Porto côté gourmand et nos bonnes adresses

À la découverte de Porto


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s